2 septembre 2021
Lancement d’une plateforme de recrutement cet automne
Des nouveautés à venir pour le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre
Par: Katy Desrosiers

Le directeur général par intérim de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy, Sylvain Dupuis, le directeur général du Carrefour jeunesse-emploi Pierre-De Saurel, Mario Fortin, le coordonnateur du Chantier, Mathieu Beaufort et le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre de Sorel-Tracy et sa région est toujours actif et dans les prochaines semaines, des activités sont à venir. Entre autres, une conférence avec une femme inspirante du milieu sportif est prévue en septembre et au cours de l’automne, la plateforme de recrutement innovatrice sur laquelle le Chantier travaille depuis plusieurs mois devrait être dévoilée.

Publicité
Activer le son

Le coordonnateur du Chantier, Mathieu Beaufort, explique que les 13 organisations faisant partie du Chantier ont travaillé fort dans les derniers mois pour avancer le projet de plateforme.

L’équipe est présentement dans la phase de définition de ce projet « Signature innovation », réalisé grâce au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans le cadre du Fonds régions et ruralité volet 3.

« Le projet va amener à faire rayonner davantage la région en matière d’emploi et va permettre, plutôt que tous les employeurs travaillent isolément à essayer de faire valoir leurs conditions et leurs offres d’emploi, que ça se fasse de façon plus concertée et régionale », mentionne M. Beaufort.

Il est prévu qu’une ressource s’occupe de cette plateforme virtuelle transactionnelle, déployée dans le but de multiplier les efforts d’attraction, d’installation et de rétention des travailleurs et des familles dans la région.

Mathieu Beaufort précise que la création de cette plateforme ne vise pas à substituer des organisations comme l’Orienthèque ou le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Pierre-De Saurel, qui font partie du chantier.

« Ça va être des moyens de plus qui vont être déployés. Ça peut être des moyens de marketing territorial, des moyens au niveau de la visibilité des offres d’emplois sur le territoire. On pense aussi à développer des outils technologiques pour faire en sorte qu’il y ait plus de candidats qui posent leur candidature sur les offres d’emplois. C’est de faire en sorte de maximiser les efforts de visibilité de la région », explique-t-il.

Au cours de l’été, des dizaines d’employeurs de la région de différents secteurs d’activités ont été consultés pour connaître leurs enjeux et leurs besoins. M. Beaufort affirme que leur réponse était très positive et plusieurs ont signifié leur désir de rencontrer quelqu’un du Chantier pour proposer des idées.

Une seconde conférence inspirante

Le 2 juin dernier, le Chantier avait présenté la conférence-atelier de l’entrepreneur Serge Beauchemin, en virtuel. Le 29 septembre, une autre conférence de ce type sera présentée, cette fois, avec une conférencière reconnue dans le milieu du sport qui, grâce à son leadership, a permis la réalisation d’accomplissements importants. Son nom sera dévoilé sous peu et l’objectif du Chantier serait de réaliser cet événement en présentiel.

Parmi les autres activités à venir, M. Beaufort note la participation à des salons ou des foires de l’emploi. En septembre, l’équipe sera présente au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec. En octobre, elle se déplacera à la Foire nationale de l’Emploi de Montréal. Pour cette occasion, un espace régional a été réservé pour faire rayonner la région.

« On va vouloir que des gens issus d’entreprises de la région et peut-être même des organisations en employabilité puissent venir avec nous », soutient le coordonnateur.

Le Chantier est aussi sur le point d’octroyer un contrat pour la construction d’un kiosque qui représentera la région et qui pourra être utilisé tant lors de gros événements que de plus petits.

image