19 mars 2020
Hockey mineur
Des équipes de Sorel-Tracy aspiraient aux grands honneurs
Par: Sébastien Lacroix
Plusieurs équipes des Mariniers de Sorel-Tracy ont connu d’excellentes saisons en 2019-2020.
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Plusieurs équipes des Mariniers de Sorel-Tracy ont connu d’excellentes saisons en 2019-2020. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L’annulation des séries éliminatoires en raison de la pandémie de la COVID-19 laissera un goût amer pour plusieurs équipes de hockey mineur de la région qui aspiraient aux grands honneurs après avoir connu des saisons exceptionnelles.

C’est le cas des Mariniers de Sorel-Tracy dans le Midget BB qui compilaient une fiche de 40-4-5,  dont 17-3-1 en tournoi. Ils avaient d’ailleurs remporté les grands honneurs, à Drummondville et à Sorel-Tracy, en plus d’être finaliste à Beauport. Leur rendement leur conférait le premier rang de la région de Richelieu et le cinquième de la province dans le Classement POC.

L’équipe de Pee-Wee BB connaissait aussi une excellente saison. Sorel-Tracy affichait un dossier de 26-7-4 de de 6-4-1 en tournoi. L’équipe avait notamment participé au Tournoi International de Hockey Pee-Wee de Québec en plus d’atteindre la finale à Saint-Hyacinthe. Les Mariniers étaient classés au premier rang régional et au 18e au Québec.

Les Mariniers avaient également une très bonne équipe dans le Bantam BB. Même s’ils avaient une fiche ordinaire en saison (19-17-5), ils avaient très bien fait en tournoi (12-4-1). Sorel-Tracy avait atteint la finale lors de trois tournois auxquels ils ont participé à Granby, à Sainte-Catherine et Saint-Jean-sur-Richelieu. Ils figuraient au 3e rang de la région et au 20e de la province.

Dans le simple-lettre, les Mariniers de Sorel-Tracy étaient également à surveiller dans quelques catégories. C’est le cas de la troupe de Dominique Léveillée, dans la Bantam A, qui affichait un rendement 16-5-3. Les gars de Jean-Sébastien Ménard, dans le Midget B (15-9-2), et ceux de Steve Morissette, dans le Pee-Wee C (12-8-4) étaient également à considérer. D’autres équipes auraient aussi pu causer des surprises, mais on ne le saura jamais.

Voir leur saison prendre fin pour des raisons de santé publique, c’est une situation qui a été très décevante pour plusieurs jeunes. « J’ai eu beaucoup de commentaires comme quoi les petits gars étaient très découragés, mais les parents ont fait leur travail pour leur expliquer que le hockey, c’est pas mal moins important que ce qui se passe en ce moment », raconte le président de l’Association du hockey mineur du Bas-Richelieu (AHMBR), Luc Desgagnés.

S’il y a eu un peu d’émotivité et de frustration au départ, l’annulation des séries a été bien accueillie dans l’ensemble par les entraîneurs et les parents. « Quand ils ont compris que la situation était beaucoup plus urgente que ce qu’ils pensaient, les questions ont arrêté-là. On n’en a pas eues. Tout le monde a compris », assure le président de l’AHMBR.

Des ajustements pour les plus jeunes

Si les choses s’étaient bien déroulées dans les catégories Pee-Wee, Bantam et Midget, en 2019-2020, ç’a été une autre histoire chez les plus jeunes. C’est pourquoi l’AHMBR entreprendra des démarches auprès de Hockey Richelieu pour trouver des solutions.

Ils espèrent faire moins d’équipes dans les calibres de jeu plus relevés pour s’assurer que les jeunes continuent d’avoir du plaisir à jouer. « Nous ne voudrions pas être obligés de faire trois équipes dans le A, par exemple, et pouvoir en faire juste une et avoir plus d’équipes de le B s’il le faut, explique-t-il. Il faut arranger ça pour que les petits gars, ça leur tentent de jouer au hockey. Parce qu’il y a des équipes qui ont gagné seulement un match dans leur saison. »

« C’est sûr qu’Hockey Richelieu nous voit arriver. Parce que ça fait des années que nous sommes dans le haut du classement, et en haut solide. Tu sais, il y a des années où on a envoyé trois équipes sur quatre à la Coupe Dodge », rappelle Luc Desgagnés.

Le président de l’AHMBR croit toutefois que les négociations devraient bien se dérouler avec les instances décisionnelles. « Ils sont bien corrects, les gens de Hockey Richelieu, assure-t-il. Ce sont de bonnes personnes qui sont à la bonne place et font ça pour les bonnes valeurs. »

image