26 février 2019
Contrecœur accueille de plus en plus d'entreprises vertes
Des entrepreneurs offrent des alternatives pour inciter à la consommation durable
Par: Katy Desrosiers
Michaël Marion, propriétaire de la boutique Santé Vous Mieux.
Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Michaël Marion, propriétaire de la boutique Santé Vous Mieux. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Chatelle et Nadia Turgeon, cousines et propriétaires de l'espace NaNatura.
Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Chatelle et Nadia Turgeon, cousines et propriétaires de l'espace NaNatura. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

De petits commerces axés sur la santé et le zéro déchet ont vu le jour au cours des dernières années à Contrecœur alors que des entrepreneurs ont pris le pari d’amener les gens à réfléchir à leur façon de consommer. En seulement quelques mois, l’espace NaNatura et la boutique Santé Vous Mieux ont vu une augmentation de leur clientèle et reçoivent beaucoup de commentaires et suggestions des résidents.

Michaël Marion, propriétaire de la boutique Santé Vous Mieux, spécialisée dans les suppléments, produits naturels, aliments cétogènes et produits zéro déchet, a ouvert ses portes à Contrecœur il y a un peu plus d’un an sur la rue Saint-Antoine.

Nadia et Chatelle Turgeon sont propriétaires de l’espace NaNatura situé sur la route Marie-Victorin et offrent entre autres des repas végétaliens et des produits zéro déchet. La boutique a célébré son troisième mois d’existence le 13 février dernier, alors que le service de traiteur mis en place par Nadia a fêté son premier anniversaire l’été dernier. Comme un des objectifs des propriétaires est de réduire les déchets au maximum, les repas sont fournis dans des pots qui peuvent être rapportés. Les gens sont invités à apporter leurs propres contenants lorsqu’ils passent en boutique.

Depuis les dernières semaines, les deux entreprises offrent du vrac à leur clientèle. À l’espace NaNatura on retrouve du vrac alimentaire alors que chez Santé Vous Mieux, le propriétaire offre des produits ménagers et pour le corps.

Pourquoi Contrecœur?

Les deux entreprises ont choisi de s’installer à Contrecœur parce que la compétition était moins grande que dans certaines villes voisines, que la ville est en plein essor sur le plan économique et qu’elle accueille de plus en plus de familles.

« Je voulais offrir du vrac dès le départ mais c’était un peu tôt et c’était plus populaire sur la Rive-Sud qu’ici. J’y suis allé pour les produits naturels, plus connus », précise le propriétaire de la boutique Santé Vous Mieux.

« Quand on est arrivées, on est allées voir Michaël pour voir ce qu’il offrait et pour le rassurer. On veut s’entraider. On est deux petites entreprises, on ne commencera pas à se piler dessus », explique Chatelle Turgeon de l’espace NaNatura.

Michaël Marion songe à louer un local plus grand et plus près des jeunes familles d’ici quelques années. Nadia et Chatelle, pour leur part, pourraient convertir leur commerce en épicerie fine un jour.

L’entraide plutôt que les profits

Les propriétaires de l’espace NaNatura expliquent qu’elles sont présentes pour aider les gens à faire une transition vers le végétalisme et à intégrer plus d’aliments végétaux dans leur alimentation. Leur but n’est pas de convertir les gens au régime végétalien à tout prix, mais plutôt de les aider à apprêter différents aliments moins courants. Les deux femmes remettent aussi les repas non vendus dans les délais requis par le MAPAQ, mais toujours bons à la consommation, au Centre d’action bénévole de Contrecœur, qui les remet à des familles plus démunies.

Michaël Marion, de son côté, compte organiser un salon axé sur la santé, le bien-être et la saine alimentation l’automne prochain. Il souhaite que plusieurs commerces et professionnels de Contrecœur, qui œuvrent dans le domaine, y participent, ainsi que des conférenciers. Selon lui, le salon servira à faire connaître les différents entrepreneurs, leur permettre de travailler ensemble et incitera les gens à acheter localement.

La Ville de Contrecœur prend le virage vert

La mairesse de Contrecœur, Maud Allaire, croit qu’il est important d’avoir, sur le territoire, ce type de commerces puisqu’ils viennent compléter l’offre déjà existante. Selon elle, plus les services offerts sont diversifiés, plus on évite les fuites commerciales vers d’autres villes. Elle invite les citoyens à continuer de pratiquer l’achat local puisque celui-ci contribue à l’essor de commerces qui s’implantent à Contrecœur.

Concernant l’environnement, la mairesse affirme que le conseil municipal dévoilera en 2019 son plan d’action pour le développement durable. Aussi, elle remarque un engouement pour le réemploi et croit que certains organismes, comme le Centre d’action bénévole de Contrecœur, bénéficieront de la situation puisqu’ils offrent des vêtements et des meubles déjà utilisés.

De son côté, le regroupement d’entreprises et de commerces Rues Principales Contrecoeur affirme que de plus en plus d’entreprises entrent en contact avec l’organisme afin d’en savoir plus sur les moyens de diminuer leur empreinte écologique. Leur objectif est de conscientiser les entrepreneurs, les membres et la Ville à adopter des gestes positifs pour l’environnement.

image