8 juin 2018
Quartier Bourgchemin
Des citoyens déposent une pétition pour faire diminuer le passage des camions lourds
Par: Julie Lambert

Maxime Dumontier, Patrick Soulières et Marcel Robert ont déposé une pétition à la Ville de Sorel-Tracy au nom des citoyens du secteur des Terres-d'en-Haut pour trouver une solution au trafic de camions dans le secteur de Bourgchemin. (Photo : Pascal Cournoyer)

Une centaine de citoyens ont signé une pétition afin que la Ville de Sorel-Tracy trouve une solution aux passages répétés des camions lourds dans le secteur du quartier Bourgchemin. Ils s’inquiètent de l’impact du développement du parc industriel avec la réalisation du complexe portuaire de Sorel-Tracy.

Publicité
Activer le son

La pétition de 96 signatures a été déposée par le citoyen Maxime Dumontier au conseil municipal lors de la dernière assemblée publique du 4 juin, ce qui correspond à environ 90% des résidents. Il était le porte-parole des gens du secteur de la route Marie-Victorin, du chemin du Golf et de la rue du Petit-Lac situés dans le secteur des Terres d’en haut.

« Nous souhaitions vous sensibiliser à une problématique importante dans ce secteur. Les motifs de cette pétition étaient la réduction du bruit causé par le trafic lourd dans le secteur qui empiète sur la qualité de vie des gens. Notre demande à la Ville est de voir le plus rapidement possible à des solutions pour pallier ce problème », a-t-il expliqué.

Récemment, le conseil a décrété une interdiction au trafic lourd sur le chemin du Golf, ce qui a eu pour effet de soulager une partie des citoyens et d’autre part d’amener le problème un peu plus loin à d’autres citoyens, a-t-il ajouté.

Selon lui, les citoyens sont un peu inquiets de la venue éventuelle d’un terminal portuaire sur les terrains de l’ancienne centrale thermique et ceux acquis pas la Ville de Sorel-Tracy pour le développement du quartier industriel.

« Nous croyons que les effets de ce développement ne vont pas faire diminuer le trafic lourd, mais plutôt l’augmenter. Nous sommes tout à fait pour le développement économique de la Ville et nous ne voulons en aucun cas ralentir ce développement, nous voulons l’encourager de tout cœur et trouver une solution durable et respectueuse pour l’ensemble des citoyens et pour les entreprises qui seront dans ce nouveau parc industriel. »

Solutions sur la table

Une quarantaine de personnes se sont réunies, le 22 mai, au centre culturel de Sorel-Tracy pour une réunion d’information afin de trouver des pistes de solutions à ce problème. Un mandat a été donné à trois citoyens, Maxime Dumontier, Marcel Robert et Patrick Soulières de discuter avec la Ville des pistes de solutions trouvées par le regroupement.

« Nous demandons au conseil de mandater immédiatement son Service d’urbanisme afin d’examiner la construction d’un tunnel reliant la rue du Fabricant du quartier industriel aux nouveaux terrains acquis par la Ville, de l’autre côté de la voie ferrée ou de proposer toute autre solution qui serait louable », a proposé M. Dumontier aux membres du conseil.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a expliqué que la Ville n’est pas encore propriétaire de l’ensemble des terrains du futur complexe portuaire et qu’il faut tenir compte de la voie ferrée dans le secteur.

Les activités prévues sur le site ne sont pas non plus encore définies, a-t-il souligné, ce qui ne permet pas à la Ville d’enclencher un processus comme le voudrait le groupe de citoyens. La Ville ne pouvait pas non plus établir un échéancier précis ni les coûts pour réaliser le projet à l’heure actuelle, malgré les questions du citoyen.

« Dans le moment, on a un statu quo pour trouver une solution au transport sur Marie-Victorin et chemin du Golf pour une simple raison : tant qu’on n’aura pas acquis les terrains, on ne peut pas déterminer quelle sorte d’activité y sera proposée et quelles seront options possibles avec Canadien national, il est difficile pour nous d’enclencher un processus de solutions. On va prévoir un concept dans un état d’esprit de grand respect et de tranquillité de ce secteur-là », a mentionné le maire, en ajoutant que la solution la plus probable est de longer la voie ferrée. Des rencontres avec les citoyens seront réalisées.

Le conseiller du quartier Bourgchemin, Olivier Picard, a informé les citoyens de son secteur qu’une lettre leur sera envoyée dans les prochains jours concernant le tracé de la route des camions sur le chemin du Golf et la route Marie-Victorin.

« Elle a été rédigée par le greffier et moi-même pour vous donner des informations et des précisions supplémentaires afin que tout le monde ait les mêmes informations », a-t-il souligné en les invitant à venir lui parler à la fin de la séance.

image