29 septembre 2017
Décès de Jean-Pierre Letarte: les gens d’affaires sous le choc
Par: Julie Lambert
L’homme d’affaires Jean-Pierre-Letarte est décédé le 28 septembre.

L’homme d’affaires Jean-Pierre-Letarte est décédé le 28 septembre.

L’homme d’affaires Jean-Pierre Letarte est décédé le 28 septembre à l’âge de 71 ans. Le départ du nouveau retraité a causé une onde de choc parmi ses anciens collaborateurs qui pleurent sa disparition.

C’est avec beaucoup de tristesse que l’ancien éditeur du journal Les 2 Rives et fondateur du Gala du mérite économique de Sorel-Tracy, Pierre Plante, a appris la nouvelle du décès de M. Letarte.

« Je ne savais même pas qu’il était malade, se désole-t-il. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu. On a travaillé souvent ensemble sur le Gala. C’est grâce à lui qu’il a eu autant de succès et a connu une belle progression. »

L’homme d’affaires était représentant en assurances. Il a été tout d’abord membre du conseil administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy et président de 2009 à 2012 ainsi que de 2014 à 2015.

Il a piloté le Gala du mérite économique pendant de nombreuses années et a mis en place plusieurs activités au nom de la Chambre de commerce, dont le tournoi de golf annuel.

Selon M. Plante, l’organisme lui doit beaucoup. « Il a tenu la Chambre longtemps à bout de bras. C’était un gars exceptionnel avec beaucoup de qualités. Il a prodigué une bonne dose de sagesse à la Chambre qui a connu son lot de difficultés. C’était un leader et il a réussi à faire l’unité. Quand il s’impliquait, il était fidèle. »

L’actuel président de l’organisme, Laurent Cournoyer, était également peiné par le départ de cet homme qui s’est impliqué une vingtaine d’années à la Chambre de commerce.

La journée de son décès, le comité du Gala du mérite économique s’était réuni pour planifier la prochaine édition, mentionne M. Cournoyer.

« Il venait juste de décider de laisser sa clientèle pour prendre sa retraite. C’était un bénévole acharné comme il ne s’en fera plus. Il provenait d’une génération qui ne comptait pas ses heures en s’investissant totalement. C’est quelqu’un qui avait très à cœur la Chambre de commerce. Il avait énormément d’empathie et s’impliquait pour intéresser les jeunes », confie M. Cournoyer.

Le nouveau président avait pu côtoyer M. Letarte lorsqu’il a pris sa relève à l’organisation du gala régionale. Il a été grandement impressionné par son approche, ajoute-t-il.

« Je suis dans ses chaussures. Il y a deux ans, j’ai pris le relais et pendant un an, je l’ai préparé avec lui pour qu’il me transmette ses connaissances. Il avait un souci de la continuité des choses. Pour lui, la pérennité était importante. On va se pencher sur un moyen de lui rendre hommage. On l’avait fait il y a deux ans à son retrait du gala, mais c’est incontournable », affirme-t-il.

De son côté, son ami et collègue à la Chambre de commerce, Marcel Robert, ne peut pas croire la perte de M. Letarte. Il a appris avec surprise son décès. La semaine dernière, il parlait encore avec lui de sa retraite en Floride.

« Nous avons travaillé ensemble pendant quatre ans à la Chambre. Nous avions développé une belle complicité. C’était un pince-sans-rire. Un homme avec beaucoup de droiture. Quand il avait décidé quelque chose, il allait jusqu’au bout, peu importe l’opinion des gens. C’était un excellent gars, très impliqué dans sa communauté et il faisait l’unanimité, tout le monde l’aimait », conclut M. Robert.

image