8 mai 2019
De jeunes travailleurs choisissent Sorel-Tracy pour leur futur
Par: Katy Desrosiers

Lors du séjour exploratoire dans la région, les participants ont pu visiter plusieurs attraits touristiques. Photo gracieuseté

Le Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel promeut la région et ses emplois auprès des jeunes à travers le Québec. En 2018, 10 personnes ont quitté leur milieu pour occuper un emploi dans la région.

Cette année jusqu’à maintenant, trois personnes viendront s’installer à Sorel-Tracy et le CJE travaille avec six ou sept autres qui font des démarches.

Ce sont 16 candidats, parfois accompagnés par leur conjointe et leurs enfants, qui ont participé aux séjours exploratoires l’an dernier. En tout, 23 personnes ont visité la région avec le CJE. Plusieurs provenaient de communautés africaines. Parmi eux, certains ne voulaient plus vivre dans un grand centre comme Montréal et d’autres ne trouvaient pas d’emplois dans une région éloignée.

L’agent de migration derrière le programme Place aux jeunes Pierre-De Saurel, Julien Maher, explique que 90 % des gens viennent ici parce qu’ils ont déniché un emploi. Ensuite, leur conjoint ou conjointe s’en cherche un.

Selon lui, comme toutes les régions ont quelque chose à offrir, il faut trouver des moyens de se démarquer. « C’est difficile de recruter des gens. Souvent, les processus d’embauche dans les grandes entreprises, ça prend du temps. On essaie de faire des suivis serrés et de montrer que la vie familiale est meilleure ici. À Sorel-Tracy, c’est possible d’avoir une grande maison, un terrain, un jardin, alors que dans les grands centres, ça coute bien plus cher », mentionne l’agent de migration.

Des partenariats pour attirer plus de travailleurs

Depuis peu, le CJE a un partenariat avec la Sûreté du Québec pour le placement de nouveaux policiers dans la région. « Ça nous fait quelques candidats à l’emploi par année, précise M. Maher. Les jeunes, quand ils commencent, c’est en région. Ils arrivent rapidement après avoir terminé leurs études. »

Également, le CISSS de la Montérégie-Est recrute à l’étranger. Un couple français, dont la femme a obtenu un emploi au CISSS, est déménagé dans la région. Son conjoint s’est trouvé un emploi chez Les Aciers Richelieu.

Une question de visibilité

Julien Maher croit que pour attirer davantage de travailleurs, il faut être plus présent dans les marchés d’emploi, avoir une stratégie forte et travailler en réseau.

« Des régions ont un site Internet sur lequel on retrouve toutes les infos sur les emplois, comment migrer, etc. Quand tu vas dans les salons de l’emploi, des coins comme Brome-Missisquoi, Drummondville, Saint-Hyacinthe, l’Abitibi et la Gaspésie ont des kiosques sur des allées complètes. Le CJE et l’Orienthèque se partagent un kiosque. Ils ont des recruteurs sur place, ils passent des entrevues. Ça montre que le soutien et le travail d’équipe, c’est ce qu’il faut pour aider à l’attraction », explique-t-il.

Les CJE tentent de créer une application facile à consulter où il est simple d’appliquer pour un emploi. Selon Julien Maher, il faut savoir changer le modèle pour attirer les gens, puisqu’avec les différentes plateformes en ligne, la recherche d’emploi est bien différente d’il y a quelques années.

L’agent de migration croit qu’il faut aussi trouver des solutions pour garder les jeunes dans la région. « Les statistiques sont bonnes. Les gens qui déménagent ici restent, mais les jeunes qui partent pour les études ne reviennent pas. Si on bonifiait l’offre des cours universitaires offerts au Cégep de Sorel-Tracy, ça pourrait en garder certains », croit-il.

L’année 2018 du CJE Pierre-De Saurel en chiffres

577 : nombre de nouveaux clients
354 : nombre de nouveaux clients qui n’avaient pas terminé leurs études secondaires
409 : nombre de nouveaux clients provenant de la Ville de Sorel-Tracy
303 : nombre de nouveaux clients qui étaient en processus actif pour se trouver un emploi
196 : nombre de nouveaux clients qui étaient sans revenu au moment de leur visite
1279 : nombre de consultations avec les conseillers en emploi
image