28 octobre 2015
David Théroux fera face à un boxeur montréalais
Par: Jean-Philippe Morin
David Théroux et Francesco Cotroni ont signé leur contrat devant les médias, en conférence de presse, le 28 octobre. | TC Média – Jean-Philippe Morin

David Théroux et Francesco Cotroni ont signé leur contrat devant les médias, en conférence de presse, le 28 octobre. | TC Média – Jean-Philippe Morin

Le boxeur sorelois David Théroux (7-1-0, 4 KO) n’aura encore pas la vie facile le 20 novembre prochain, en finale du gala au Colisée Cardin de Sorel-Tracy. Il affrontera un boxeur d’une catégorie de poids supérieure, Francesco Cotroni (10-6-1, 5 KO), de Montréal, dans un combat signé à 154 livres.

Publicité
Activer le son

Cotroni, présent à la conférence de presse pour annoncer le gala, n’a pas hésité à mentionner qu’il voue un grand respect pour Théroux, avec qui il a mis les gants à quelques reprises dans le gym. Toutefois, il ne vient pas à Sorel-Tracy « en touriste », a-t-il mentionné aux médias.

« J’aime donner de l’action, de beaux combats. J’y vais le tout pour le tout. J’ai beaucoup de respect pour David et les gens de Sorel, j’y ai déjà habité et je m’y suis déjà battu chez les amateurs. Je vais livrer un bon spectacle », a-t-il lancé aux gens présents.

De son côté, David Théroux aurait pu se battre en sous-carte de Lucian Bute le 28 novembre prochain devant un Colisée Vidéotron plein à craquer, mais il a choisi de disputer une finale à Sorel-Tracy, devant les siens, le 20 novembre. En conférence de presse, il a réitéré son amour pour les Sorelois, qui continuent de l’encourager malgré sa défaite subie par KO au dernier gala.

« S’il y a des personnes qui se posaient la question à savoir si j’allais revenir après ma défaite, détrompez-vous. Je vais toujours prioriser la région. Ça n’a pas été comme je voulais le 17 avril dernier, mais je ne regrette pas d’avoir accepté le défi. Le 20 novembre, je considère que ce sera aussi, sinon plus difficile. Je me prépare en conséquence et j’ai hâte que la cloche sonne », a-t-il souligné.

Coudé en sous-carte

En demi-finale du gala, l’homme fort des Éperviers de Sorel-Tracy au hockey, Guillaume Coudé, se battra aussi pour une troisième fois à Sorel-Tracy depuis le retour de la boxe professionnelle il y a un an. Il affrontera le Montréalais Shakeel Phinn (4-1-0) dans un combat chez les 171 livres, son plus gros test en carrière.

« Je suis rendu là. C’est une étape que j’ai besoin de franchir dans ma carrière. C’est un combat local que les gens devraient apprécier », a commenté Coudé.

« J’ai un peu plus d’expérience et j’ai vu beaucoup de styles de boxeurs. Je suis là pour gagner, pour me battre », a répliqué Phinn.

Toujours dans le volet professionnel, les spectateurs auront droit à un premier combat féminin dans l’histoire de la boxe soreloise. L’ex-championne canadienne de boxe amateur chez les super-légers, Marie-Ève Dicaire (38-9 chez les amateurs), fera le saut chez les professionnels le 20 novembre contre Christina Barry (0-1-0), de Winnipeg.

Deux autres combats professionnels sont prévus, soit une revanche entre Jan Michael Poulin (1-1-2) et Michel Tsalla (1-9-2), qui se sont déjà battus au Casino de Montréal, et Jesus Kebunde contre un adversaire à déterminer.

Volet amateur

Pour une première fois, le volet amateur sera mis de l’avant. Entre quatre et cinq combats seront disputés, dont un mettant en vedette la boxeuse soreloise Laury Gervais, championne des gants d’argent l’an dernier. « L’objectif est de faire boxer deux ou trois boxeurs de Sorel dans le volet amateur », a commenté l’un des organisateurs et membre de Boxemontreal.com, Stéphan Larouche.

La pesée officielle aura lieu la veille du gala, le jeudi 19 novembre, à 12h30, à l’Hôtel de la Rive.

Les billets sont toujours en vente au coût de 30$ au dépanneur Freddy et chez Aciers Richelieu. Pour des tables VIP, il faut contacter Boxemontreal.com au 514.383.8651.

image