9 octobre 2019
Le 13 octobre prochain, à Québec
Daniel Lequin « jogge » vers son 100e marathon
Par: Jean-Philippe Morin

L'humoriste Maxim Martin a accompagné Daniel Lequin au marathon de Montréal et il fera de même à Québec le 13 octobre. Photos gracieuseté

Seulement une poignée de Québécois ont réussi à courir 100 marathons dans leur vie. Le Sorelois Daniel Lequin s’apprête à le faire le 13 octobre prochain à Québec, au même endroit qu’il a couru son tout premier il y a 20 ans.

Le plus impressionnant, c’est qu’il a couru 29 marathons dans les trois dernières années. « La fatigue commence à se faire sentir. La carrosserie commence à être usée », lance l’homme de 65 ans en éclatant de rire.

C’est en 2017, alors qu’il courait sur le mont Royal avec le comédien Mario St-Amand, que le Sorelois a réalisé qu’il approchait de cette marque historique.

« Il m’a posé la question que je ne m’étais jamais posée avant, soit combien de marathons j’avais couru jusqu’à maintenant. J’étais rendu à plus de 70. Quand je lui ai dit ça, il s’est arrêté tout d’un coup et a dit : « Quoi? Tu approches du 100 marathons, je vais te suivre et on va faire un documentaire sur toi!«  C’est là que j’ai réalisé l’ampleur de tout ça », souligne-t-il.

Malheureusement, le projet de documentaire n’a pas abouti puisque lors d’un marathon, Mario St-Amand s’est effondré à la ligne d’arrivée. Même s’il va bien aujourd’hui, il n’a plus été en mesure de filmer Daniel Lequin dans ses autres marathons.

« À ce moment, c’était rendu mon objectif à atteindre. Je tenais à atteindre cette marque. C’est super de le faire à Québec, alors que mon premier, en 1999, était aussi à cet endroit », évoque-t-il.

L’humoriste Maxim Martin l’accompagnera pour ce marathon à Québec, comme il l’a fait pour son 99e à Montréal il y a quelques semaines.

Pas de montre

Daniel Lequin a toujours couru de la même façon : sans chronomètre. Il ne regarde jamais son temps et se fout du résultat final, tant qu’il termine la course.

« Je me suis rapidement aperçu que je n’avais pas de talent là-dedans, admet-il humblement. Je ne veux pas de performance. C’est peut-être pour ça que je ne me suis jamais blessé sérieusement, sauf une fois à l’orteil par badluck. Je ne pousse pas la machine, je cours pour le plaisir. Ce sera la même chose pour mon 100e, c’est un marathon comme un autre. »

L’ex-journaliste à La Voix métropolitaine admet qu’il a besoin de la course à pied dans sa vie. En moyenne, il court 60 km par semaine depuis maintenant 20 ans, excluant tous les marathons.

« J’ai besoin de ce thrill. L’atmosphère avant, pendant et après un marathon est magique. Je vais courir tant que je serai capable. Après mon 100e, je vais prendre un break et être plus sélectif. Je vais me concentrer sur des marathons que j’ai toujours voulu faire, comme Houston ou Prague, et je vais délaisser ceux un peu plus près que j’ai fait trois ou quatre fois à date », raconte-t-il.

Un livre sur sa vie

Pendant l’entretien, Daniel Lequin nous apprend que son autobiographie est presque complétée. Son livre, dont le titre demeure toujours secret, sera produit par Les éditions de l’Apothéose.

« Après mon 100e marathon, je vais le finaliser et il partira à l’impression pour être sur les tablettes début novembre », lance-t-il avec fierté.

Dans ce livre, l’homme racontera comment il a vécu ses 100 marathons, mais aussi plusieurs moments dans sa carrière de journaliste à Sorel-Tracy.

« J’ai vécu plusieurs moments particuliers, comme la fois où Raymond Bourque, qui jouait pour les Éperviers de Sorel, nous avaient invité lorsqu’il avait signé son premier contrat à Boston. J’avais assisté à un match hors-concours des Bruins contre les Jets de Winnipeg à l’époque. Je raconte plein d’anecdotes là-dedans et j’ai demandé à quatre personnalités, qui sont aussi mes amis, de participer au livre : Dominic Arpin, Mario St-Amand, Maxim Martin et Frédéric Plante de RDS. »

Daniel Lequin sera d’ailleurs aux salons du livre de Montréal, Québec et Sherbrooke pour présenter son autobiographie. Entretemps, il continue d’écrire des chroniques de course à pied au RDS.ca en plus de donner des conférences un peu partout au Québec sur sa passion. Sa prochaine conférence présentée à Sorel-Tracy aura lieu au café-théâtre Les Beaux Instants le mercredi 9 octobre, à 19 h.

image