11 juillet 2017
Christian Deschênes est le nouvel entraîneur-chef des Éperviers
Par: Jean-Philippe Morin
Christian Deschênes. | TC Média - Pascal Cournoyer

Christian Deschênes. | TC Média - Pascal Cournoyer

Déjà coiffé des chapeaux de copropriétaire et directeur général, le nouveau retraité comme joueur Christian Deschênes agira à titre d’entraîneur-chef pour la saison 2017-2018.

Le nom de Deschênes était sur toutes les lèvres dans l’entourage des Éperviers pour succéder à Serge Forcier, qui a accepté une offre de contrat d’entraîneur-chef en France. Le Sorelois devait toutefois prendre le temps d’y penser.

« L’hésitation était surtout d’un point de vue familial. Je n’avais pas la crainte que je ne pouvais pas faire la job; c’était vraiment une question familiale. On a pris le temps d’en discuter en vacances pendant une semaine en Floride. Il faut l’essayer pour voir si ça fait dans le set-up », explique Christian Deschênes.

Daniel Archambault demeure son adjoint, tandis que Stéphane Ménard reste aussi dans l’organisation à titre d’entraîneur des gardiens. Pierre Parent garde aussi son poste de directeur du recrutement et conseiller à Christian Deschênes, alors que Tommy Lavallée sera le responsable de la vidéo pour une deuxième année.

« C’était l’avantage que je prenne le poste. Un nouvel entraîneur aurait amené son équipe avec lui. Pour ma part, j’arrive et les coachs restent. L’équipe en place est bonne », ajoute le nouvel entraîneur.

Une période mouvementée

Le repêchage d’expansion des défunts Prédateurs de Laval aura lieu le 4 août, par conférence téléphonique. Quant au repêchage universel, il se déroulera le 5 août, au club de curling Aurèle-Racine de Sorel-Tracy. D’ici là, Christian Deschênes portera son chapeau de directeur général et s’activer à finaliser des contrats avec des joueurs.

« Je ne voulais pas signer des gars avant que j’aie pris la décision d’être derrière le banc. Si je décidais de ne pas aller derrière le banc, j’aurais imposé des joueurs au nouveau coach en les signant d’avance. C’est maintenant que le gros du travail commence », souligne M. Deschênes, qui a aussi été impliqué dans le tour de l’équipe de Trois-Rivières.

Un nouveau commissaire de renom

L’arrivée de Richard Martel à titre de commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) ne peut qu’être une bonne nouvelle, croit le pilote des Éperviers.

« C’est un gars bien coté dans les médias. Juste après sa nomination, on n’a jamais autant entendu parler du commissaire de la LNAH que maintenant. Ça prenait quelqu’un de vendeur. Il va avoir un impact sur la visibilité et les commanditaires, c’est certain », conclut Christian Deschênes.

image