6 octobre 2016
Chantal Guèvremont gagne l’or aux Championnats mondiaux de DEK Hockey
Par: Jean-Philippe Morin
Chantal Guèvremont a disputé tout un tournoi au Championnat mondial de DEK Hockey, à Saint-Roch-de-l’Achigan, du 20 au 24 septembre. | Photo: TC Média – Jean Joubert

Chantal Guèvremont a disputé tout un tournoi au Championnat mondial de DEK Hockey, à Saint-Roch-de-l’Achigan, du 20 au 24 septembre. | Photo: TC Média – Jean Joubert

Rien n’arrête Chantal Guèvremont. Même si elle était la plus vieille du tournoi à 39 ans et malgré qu’elle soit malentendante, la Soreloise a remporté, avec Équipe Canada, le Championnat mondial de DEK Hockey qui avait lieu du 20 au 24 septembre, à Saint-Roch-de-l’Achigan.

Chantal Guèvremont a déjà joué à un très haut niveau au hockey sur glace avec l’Axion de Montréal, équipe nommée aujourd’hui les Canadiennes de Montréal avec les Caroline Ouellette, Marie-Philip Poulin, Charline Labonté et compagnie.

Aujourd’hui, elle continue de pratiquer son sport favori, mais à pied. Avec la recrudescence du DEK Hockey au cours des dernières années, Chantal Guèvremont en profite pour pratiquer ce sport de plus en plus populaire. Elle se dit d’ailleurs contente de voir que des surfaces de DEK Hockey sont maintenant disponibles pour les Sorelois derrière le Bar 525.

« J’ai toujours joué au hockey, que ce soit à Sorel ou à l’extérieur. Et même si j’étais la plus vieille là-bas [NDLR : à Saint-Roch-de-l’Achigan] et que c’est probablement mon dernier gros tournoi, j’ai adoré ça », explique la défenseure.

Les ennemies du Québec

Équipe Québec était la favorite pour gagner le tournoi. Mais Équipe Canada, dont faisait partie Chantal Guèvremont, était en quelque sorte une Équipe Québec #2, une formation qui s’est créée avec les filles « rejetées » de la première équipe.

Lors de la ronde préliminaire, Équipe Canada a subi un cuisant revers de 5-0 contre leurs rivales. Mais la Soreloise et ses coéquipières ont pris leur revanche au bon moment, en finale, pour remporter les honneurs en fusillade par la marque de 4-3.

« Elles étaient supposées gagner l’or. Elles voyaient déjà la médaille dans leurs mains. C’est vraiment satisfaisant de gagner contre elles, surtout que j’ai été employée à la défense contre leur meilleur trio », se réjouit la hockeyeuse.

Un handicap qui ne la handicape pas

Chantal Guèvremont est malentendante depuis la naissance. Depuis qu’elle a 5 ans, elle pratique son sport favori en faisant fi de ce handicap, ce qui lui a permis d’accéder aux plus hauts échelons en hockey féminin. Même que le sifflet est difficile à entendre l’arbitre n’est pas près d’elle!

Malgré sa surdité, elle n’a jamais eu de problème de communication avec ses coéquipières.

« C’est simplement une question d’adaptation. Je lis bien sur les lèvres, alors je peux communiquer, mais mes coéquipières le savent maintenant que ça ne leur sert à rien de me crier après pour que je leur fasse la passe! », lance-t-elle en riant.

La Soreloise veut d’ailleurs continuer à jouer « tant que son corps va lui permettre ».

image