21 septembre 2021
« C’est un mandat clair » – Louis Plamondon
Par: Katy Desrosiers

Le député Louis Plamondon a été réélu pour un 12e mandat. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Louis Plamondon a été réélu lors de l’élection fédérale du 20 septembre pour un 12e mandat dans Bécancour–Nicolet–Saurel. Le député admet qu’il était confiant de remporter l’élection, mais il ne s’attendait pas à avoir de si bons résultats.

Publicité
Activer le son

Vers 00 h 30, avec 98 % des boîtes dépouillées, M. Plamondon avait récolté 24 084 voix (53,9 %), loin devant le conservateur Yanick Caisse (17,2 %) et la libérale Nathalie Rochefort (16,8 %).

« C’est extraordinaire. C’est un mandat clair. On peut se tenir droit debout et dire « je représente les électeurs de Bécancour – Nicolet – Saurel et je peux, avec ce mandat clair, continuer mon travail » », a-t-il déclaré lors de son discours devant quelques partisans réunis au Complexe 180 à Sorel-Tracy.

« J’étais confiant de remporter la victoire, mais une victoire aussi grande que cela, ça surprend toujours un peu », a ajouté M. Plamondon quelques minutes après son discours, en entrevue.

Avec ce 12e mandat, le député bat le record de Wilfrid Laurier qui avait enfilé 11 mandats. Il lui reste maintenant cinq députés anglophones à battre en termes de longévité. Mais cela ne lui met pas de pression.

« Il faudrait que le gouvernement se rende à deux ans et demi et je serais correct. Ça me fait plus sourire et ça me fait réaliser que je vieillis », rigole-t-il.

Maintenant réélu, Louis Plamondon nomme comme dossiers prioritaires, dans les prochaines semaines, la pénurie de main-d’œuvre et l’environnement.

M. Plamondon croit aussi que le Bloc Québécois, avec cette élection, a encore prouvé son importance.

« C’était une élection où le Bloc avait encore une fois à prouver sa nécessité, relate-t-il. Je pense qu’il l’a fait. Nous aurons une très belle équipe à Ottawa pour défendre les intérêts du Québec et promouvoir aussi les consensus de l’Assemblée nationale comme on l’a fait au cours des deux dernières années. Et c’est ainsi qu’on a obtenu de belles victoires pour le Québec. »

Travailler avec les libéraux

Louis Plamondon s’attendait à devoir travailler à nouveau avec un gouvernement libéral.

« On a réussi à aller chercher des choses avec M. Trudeau, mais M. Trudeau n’aura pas le choix de travailler avec les partis de l’opposition parce que les conservateurs ne collaboreront pas. Ça va être nous et le NPD. Mais le NPD demande mer et monde tandis que nous, on y va surtout pour le respect des juridictions et le droit de retrait du Québec », lance-t-il.

Lors de son discours, M. Plamondon a aussi tenu à remercier ses équipes de campagne.

image