22 septembre 2020
Centraide Richelieu-Yamaska lance sa 65e campagne à Sorel-Tracy
Par: Katy Desrosiers

De gauche à droite : le président du conseil d’administration de Centraide Richelieu-Yamaska, Yves Brouillette, le directeur général sortant de Centraide Richelieu-Yamaska, Louis Héroux, la nouvelle directrice générale de Centraide Richelieu-Yamaska, Hélène Côté, le vice-président d’honneur de la campagne pour Sorel-Tracy et directeur général du journal Les 2 Rives, Marcel Rainville, le président d’honneur de la campagne et éditeur du journal Les 2 Rives Benoit Chartier et le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

La 65e campagne de Centraide Richelieu-Yamaska a été lancée dans les derniers jours et pour l’occasion, le président d’honneur Benoit Chartier, ainsi que l’équipe de Centraide Richelieu-Yamaska, se sont déplacés à la Maison des jeunes de Sorel, un des organismes soutenus, le 14 septembre.

Publicité
Activer le son

Benoit Chartier, président-directeur général de DBC Communications inc. et éditeur du journal Les 2 Rives, en est à sa deuxième année en tant que président d’honneur. Après une première année à mettre l’épaule à la roue, il a décidé de poursuivre le travail.

« L’an passé, ç’a été toute une expérience. Une très belle expérience. On a eu beaucoup de plaisir et on a atteint notre objectif, on l’a même dépassé. On a réussi à amasser au-delà de 2 M$ pour le grand territoire », mentionne M. Chartier.

« Ce sera une campagne qui va être extrêmement différente de celle de l’an passé. Est-ce que nos objectifs seront atteints? Je ne sais pas, mais l’important c’est d’y mettre du cœur, de l’amour et d’aller recueillir les dons nécessaires pour subvenir à tous les organismes qu’on aide », ajoute-t-il.

Avec différents programmes, dont une retenue aux deux semaines sur le salaire d’employés, un montant de près de 160 000 $ a pu être redonné dans la région de Sorel-Tracy.

Le directeur général sortant de Centraide Richelieu-Yamaska, Louis Héroux, affirme que chaque année, le lancement de la campagne est un moment important pour l’organisme, puisqu’il annonce que des vies pourront être améliorées.

« Cette année s’annonce assez particulière avec la crise que nous vivons. Il y a beaucoup d’inconnu devant nous. Nous devons sensibiliser davantage la population, se réinventer pour s’assurer de la collaboration des donateurs réguliers et pour en dénicher de nouveaux », souligne-t-il.

M. Héroux redeviendra, après son départ, un bénévole engagé pour l’organisme. Mme Hélène Côté, auparavant directrice générale de la Fondation Accueil Bonneau, prend sa place.

Sophie Giguère, attachée de presse du député de Richelieu Jean-Bernard Émond, était présente lors du lancement. Elle a soutenu que le député admirait et remerciait l’organisme pour son travail et qu’il lui réitérait son appui.

Centraide en temps de pandémie

Dans les derniers mois, Centraide Richelieu-Yamaska a été mandatée par le gouvernement du Canada comme fiduciaire de trois fonds d’urgence, dont le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, en a profité pour remercier Centraide d’avoir aidé plusieurs organismes de Sorel-Tracy à traverser cette période difficile.

« On m’a dit que les sommes distribuées sur le territoire ont même dépassé les 200 000 $. […] Avec ce qu’on vient de traverser, c’est un montant d’argent qui a très certainement fait la grande différence dans la qualité de vie de notre population », souligne le maire.

Une aide concrète

Dans la MRC de Pierre-De Saurel, les organismes qui bénéficient de l’aide de Centraide Richelieu-Yamaska sont le Carrefour naissance-famille, le Centre d’action bénévole du Bas-Richelieu, La Porte du Passant, la Maison des jeunes de Sorel, La Maison la Margelle, la Maison La Source et la Maison Le Passeur.

La présidente du conseil d’administration de la Maison des jeunes de Sorel, Dany Lefebvre, explique que l’organisme fêtera ses 38 ans en mai et que pendant ces années, la vie d’une centaine d’adolescents a été changée. Les contributions ont entre autres permis de participer à la réussite scolaire de jeunes entre 9 et 12 ans avec le projet Les Explorateurs et aidé une partie de population plus vulnérable avec le volet de travail de rue.

« Centraide Richelieu-Yamaska, vous faites partie des bienfaiteurs qui ont contribué à ces victoires et pour des centaines de milliers d’adolescents, nous vous disons merci! », lance-t-elle.

image