21 février 2017
Cent chambres rénovées à l’Hôtel de la Rive
Par: Sarah-Eve Charland
Les chambres de l’Hôtel de la Rive ont été rénovées. | Gracieuseté/ JF Mongeon

Les chambres de l’Hôtel de la Rive ont été rénovées. | Gracieuseté/ JF Mongeon

La salle de réception Saint-Laurent. | Gracieuseté / JF Mongeon

La salle de réception Saint-Laurent. | Gracieuseté / JF Mongeon

Le restaurant Steakhouse et Bar. | Gracieuseté

Le restaurant Steakhouse et Bar. | Gracieuseté

L’Hôtel de la Rive a réalisé des investissements majeurs, depuis deux ans, afin de revamper son restaurant, sa salle de réception Saint-Laurent et ses 100 chambres. Une nouvelle terrasse sera aussi construite.

Publicité
Activer le son

Puisque l’Hôtel de la Rive a une cinquantaine d’années d’existence, il devenait impératif de mettre les lieux au goût du jour, croit la directrice des ventes et développements des affaires, Suzanne Lareau.

« Ces rénovations nous ont aidés à garder notre statut de quatre étoiles. On ne peut pas aller plus haut. On est seulement six hôtels en Montérégie à avoir ce statut sur 99 hôtels », explique-t-elle.

La Corporation de l’industrie touristique du Québec a attribué ce classement pour une 10e année consécutive à l’Hôtel de la Rive.

Les chambres du côté de la rue ont complètement été rénovées. La décoration de celles du côté du fleuve, rénovées il y a quatre ans, a été changée. L’entreprise a aussi aménagé deux chambres entièrement adaptées pour les personnes à mobilité réduite, ce qui lui a valu le Prix Orange de l’Association des personnes handicapées de Sorel-Tracy.

Au cours du printemps, une terrasse sera construite. Elle sera annexée à la salle de réception Saint-Laurent. Les visiteurs du nouveau restaurant Steakhouse et Bar, aussi entièrement rénové depuis deux ans, pourront aussi utiliser la terrasse lorsqu’elle sera disponible.

Miser sur le tourisme

En ce moment, l’Hôtel de la Rive attire particulièrement des voyageurs d’affaires, affirme Mme Lareau. Toutefois, elle espère accueillir de plus en plus de touristes. Elle mise entre autres sur le projet STATÉRA les îles la nuit qui devrait voir le jour en 2018 au quai no 2.

« Je veux attirer des gens de l’extérieur en vendant la beauté du paysage. Quand on parle de Sorel-Tracy aux touristes, ça n’intéresse pas trop les gens. Quand on parle du fleuve, l’intérêt augmente », croit-elle.

C’est l’une des raisons qui a notamment intéressé un groupe de touristes d’origine chinoise qui seront de passage à Sorel-Tracy au cours des prochains mois. Ce groupe parcourra le Québec pour se rendre à Tadoussac découvrir les baleines du fleuve Saint-Laurent. Dans ce circuit, ces touristes visiteront Sorel-Tracy.

« C’est une clientèle qu’il ne faut pas négliger. Je veux développer des circuits, comme celui-ci, dans lesquels les gens arrêteront une nuit ou deux ici. »

image