5 mars 2019
Budget participatif à Sainte-Victoire-de-Sorel : trois projets choisis
Par: Jean-Philippe Morin

Le conseil municipal de Sainte-Victoire-de-Sorel a choisi trois projets soumis par les citoyens dans le cadre d'un budget participatif. Photothèque | Les 2 Rives ©

Dans le cadre de la première année du budget participatif offert à Sainte-Victoire-de-Sorel, le conseil municipal a choisi trois projets retenus parmi les sept déposés par des citoyens, le 28 février dernier.

Les élus ont prévu une somme de 5 000 $ visant à réaliser des initiatives citoyennes soumises par appel de projets. Ces derniers portaient sur des thèmes variés, que ce soit l’horticulture communautaire, des services pour les jeunes ou l’aménagement d’infrastructures de loisir multigénérationnelles.

Lors de la séance ordinaire du 4 mars, les trois projets retenus ont été annoncés : Du nouveau pour mon chalet Jean-Morin, présenté par Mme Amélie Lamoureux; Prêt pour le Dek Hockey, présenté par Mme Milène Fournier; Maison de jeunes – Ados 13-17 ans, présenté par Mme Sabrina Benladjreb.

« Les trois projets sélectionnés présentaient des objectifs communs et pouvaient facilement s’arrimer de manière à créer une offre de services diversifiée, en particulier pour les différents utilisateurs du Parc Armand-Péloquin. Le choix d’une bonification des services au village n’est pas étranger à la volonté des élus de revitaliser le milieu rural, de favoriser un sentiment d’appartenance des citoyens à la Municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel ainsi que de développer un environnement de qualité et accessible, notamment pour les enfants de l’école primaire », souligne-t-on dans le communiqué de presse de la Municipalité.

Une autre priorité rencontrée lors de la sélection des projets, selon le conseil, était le manque de services destinés à la clientèle cible « jeunes-adolescents » par la Municipalité, un groupe plus difficile à rejoindre.

Les conseillers municipaux et le maire Michel Aucoin se sont dits agréablement surpris de la participation des citoyens pour la première édition de cette initiative. Ils étaient satisfaits du nombre et de la qualité des projets soumis.

« Bien que tous les projets étaient intéressants, il fallait faire des choix, notamment quant à la faisabilité et aux besoins exprimés par les citoyens, tels que présentés dans le bilan d’un sondage réalisé l’été dernier par le Comité citoyen de la politique familiale et des ainés. Certains projets étaient même déjà planifiés par les élus pour l’année 2019 et pourront donc voir le jour bien qu’ils n’aient pas été retenus », conclut-on dans le communiqué.

image