14 juillet 2015
Biosphère du lac Saint-Pierre : deuxième merveille de la Montérégie
Par: Julie Lambert
La faune, la flore et l’histoire de cette merveille de la Montérégie peuvent être découvertes dans les randonnées nature du Biophare chaque été. | Photo: TC Média – Julie Lambert

La faune, la flore et l’histoire de cette merveille de la Montérégie peuvent être découvertes dans les randonnées nature du Biophare chaque été. | Photo: TC Média – Julie Lambert

La Réserve mondiale de la biosphère du lac Saint-Pierre de Sorel-Tracy est arrivée deuxième avec 13% du suffrage au cours du sondage mené par TC Média dans l’ensemble du Québec. Petit tour d’horizon de cette merveille régionale avec le capitaine Yves Marchand qui fait découvrir ses splendeurs depuis plusieurs années.

Au Biophare, on peut découvrir cette merveille grâce à son exposition permanente « L’Observatoire du Lac-Saint-Pierre ». On peut en apprendre plus sur l’histoire de la région à travers différentes époques comme la présence amérindienne, l’occupation française, anglaise et allemande, la Deuxième Guerre mondiale et l’essor de la construction navale.

Depuis cinq ans, le capitaine des randonnées nature du Biophare, Yves Marchand, parcourt les innombrables chenaux riches d’une biodiversité époustouflante, souligne-t-il.

Les visiteurs se dirigent vers les îles en embarcation en empruntant le fleuve Saint-Laurent. Abordant non seulement l’histoire de la création de l’étendue d’eau, mais aussi celle de la région, de ses personnages connus et historiques ainsi que de sa faune et sa flore, M. Marchand pense que ce n’est pas étonnant qu’elle obtienne un aussi bon score.

« Le musée est excessivement intéressant. Dans l’excursion, on fait ensuite une visite des nombreuses îles de Sorel et du lac Saint-Pierre. Il y a un gros volet instructif puisque c’est une des dernières zones 90% naturelles qui existe en Amérique du Nord. Peu importe la saison, l’excursion ne se ressemble jamais en raison de la richesse des lieux », souligne le capitaine.

Ce qu’on peut découvrir dans l’excursion

– La plus grande héronnière en Amérique du Nord;

– L’île du Moine, son phare et l’un des meilleurs sites d’observation d’oiseaux au Québec;

– Les communes de l’archipel;

– Une diversité sans pareille d’espèces d’oiseaux observées;

– L’île de Grâce et la maison de M. Henri Letendre, le dernier insulaire;

– Le chalet de l’auteure du livre « Le Survenant », Mme Germaine Guèvremont.

image