9 février 2016
ArcelorMittal: les syndiqués voteront sur une entente de principe
Par: Louise Grégoire-Racicot
Une entente de principe a été conclue chez ArcelorMittal | Photo: TC Média - archives

Une entente de principe a été conclue chez ArcelorMittal | Photo: TC Média - archives

ArcelorMittal et les comités de négociation des travailleurs de l’usine de Contrecœur-Est, de Longueuil et des employés de bureau en sont venus, la nuit dernière à une entente de principe. Celle-ci sera présentée aux assemblées générales des membres au cours des prochains jours.

Publicité
Activer le son

Cette entente couvre les employés d’entretien et d’opération de l’aciérie et du laminoir de Contrecœur-Est, (section locale 6586), les employés de bureau de Contrecœur-Est, (section locale 8060) et les employés d’entretien et d’opération du laminoir de Longueuil, (section locale 8897).

Les employés de l’usine de Contrecœur-Est voteront notamment samedi prochain, a précisé leur président Steve Galibois. Les résultats devraient être connus en soirée. Quant aux autres, leur vote s’échelonnera au cours de la semaine prochaine.

Commentant la négociation, M. Galibois a précisé que la solidarité exprimée par les travailleurs tout au long de la négociation et la confiance qu’ils ont manifestée à l’égard de leurs représentants à la table de négociation, par les mandats de grève de l’ordre de 95%, ont été déterminantes dans la menée de la négociation.

Il s’est particulièrement réjoui du fait que ce qui sera présenté aux syndiqués est le fruit d’une entente et non d’une offre finale et globale imposée.

« Vous comprendrez que l’on ne peut dévoiler maintenant les détails de l’entente de principe. On se doit de les présenter à nos membres d’abord. Mais nous avons mené cette négociation en ayant en tête les priorités que nous avions : les salaires, les avantages sociaux et le régime de retraite. »

Quant à l’entreprise, elle a confirmé, par communiqué la conclusion d’une l’entente, mais se refuse à tout commentaire « par respect pour le processus de ratification par les membres du syndicat », a précisé son porte-parole, Louis-Philippe Péloquin.

image