1 avril 2016
Antoine Lachance entame sa carrière solo avec un premier album
Par: Julie Lambert
L’artiste sorelois Antoine Lachance, lors de sa performance le 21 mars dernier, à la salle Claude-Léveillée. | Photo: Gracieuseté - SACEF

L’artiste sorelois Antoine Lachance, lors de sa performance le 21 mars dernier, à la salle Claude-Léveillée. | Photo: Gracieuseté - SACEF

L’auteur-compositeur-interprète de la région, Antoine Lachance, met fin à trois années de travail en lançant son premier album solo Cimetière d’avions, le 5 avril, au Belmont de Montréal. Un projet très personnel qui lui a permis de mettre ses émotions sur papier après une période plus difficile de sa vie.

En entrevue avec le Journal quelques jours avant le lancement, l’artiste sorelois était fébrile puisqu’il travaille sur ce projet depuis la parution de son mini-album en 2013.

« Ce nouvel album est le plus sérieux pour moi. Ç’a été un long processus d’écrire tout seul et non en groupe. J’étais en studio avec les musiciens depuis 2015. Nous avons terminé l’enregistrement à Noël. Le lancement sera un bel accomplissement », confie-t-il.

Il se réjouissait d’avoir pu compter sur les musiciens Louis-Étienne Sylvestre et Maxime Reed-Vermette ainsi que sur Éric Tessier pour la réalisation de cet album. Ces musiciens seront d’ailleurs présents sur scène avec lui le soir du lancement, qui sera en formule 6 à 8. Un orchestre l’accompagnera aussi lors de cette soirée.

« On ne peut pas toujours traîner un orchestre avec nous en spectacle, mais lors du lancement, tout est permis! Nous offrirons sept ou huit chansons. Cette soirée servira surtout à donner une idée de l’album, mais aussi à remercier les gens qui m’ont aidé », souligne Antoine Lachance.

Épreuves de vie

L’artiste décrit son album comme accessible, de style populaire et radiophonique. S’inspirant de ce qu’il vit au quotidien, M. Lachance souligne que ce projet représente énormément pour lui.

Dans les dernières années, il a vécu des épreuves de vie plus difficiles comme le décès de son père et ses chansons en sont teintées, confie-t-il.

« Cela représente beaucoup d’implication émotionnellement. C’est plus qu’un album, il est assez personnel. Il traite de thèmes très importants pour moi. Le soir de mon lancement, cela risque de se ressentir sur scène. »

Le musicien compte bien essayer de transmettre sa musique lors d’une tournée au cours de l’année dans différents endroits de la province, souligne-t-il. Un spectacle est prévu à Sorel-Tracy le 27 mai, mais l’endroit n’est pas encore déterminé.

Une année d’accomplissements

L’auteur-compositeur-interprète sortira un nouvel EP (mini-album) avec son groupe On a créé un monstre en mai et il est actuellement un des participants au concours Ma première Place des arts.

Il attend avec impatience de savoir s’il fera partie des finalistes après avoir offert une performance le 21 mars dernier à la salle Claude-Léveillée. Les artistes seront annoncés sous peu puisque la grande finale aura lieu le 25 avril.

« Ça super bien été. Faire le Festival international de la chanson de Granby m’a donné beaucoup d’outils pour faire face à ce genre de compétition. Pour le moment, ça augure bien. Cette année, j’y vais all the way. Je me concentre complètement sur mon projet », conclut-il.

Pour se procurer l’album, les gens peuvent se rendre sur iTunes. Pour suivre l’artiste, on peut consulter sa page Facebook ou aller sur son site Internet www.antoinelachance.com.

image