3 mars 2017
Alain Chalifoux se consacrera à l’avenir du Groupe laitier Chalifoux
Par: Louise Grégoire-Racicot

Le président de Laiterie Chalifoux/Riviera, Alain Chalifoux, quittera la gestion quotidienne de l’entreprise pour se consacrer exclusivement à la croissance du Groupe laitier Chalifoux qui chapeaute les diverses activités d’affaires de la famille.

« Je me consacrerai à plein temps à la nouvelle vocation du groupe qui est de repérer et réaliser des projets au profit de l’entreprise. Je me consacrerai désormais qu’à la gestion de l’avenir de l’entreprise. Nous prévoyons des changements, avons même un grand projet pour l’automne 2017, si tout va bien », explique M. Chalifoux.

Ainsi veut-il adapter l’entreprise à la croissance rapide et gérer plus efficacement les diverses opportunités qui se présentent à elle. « La gestion du Groupe est un travail à plein temps. Je suis heureux de pouvoir contribuer à son expansion, qui aura très certainement des impacts majeurs pour la région », estime-t-il.

Martin Valiquette, déjà en poste à titre de directeur général de la Laiterie Chalifoux/Riviera, prendra la relève pour tout ce qui est en relation avec cette entreprise, annonce-t-il.

Des changements administratifs

Au moment de l’entrevue, il sortait tout juste d’une rencontre avec les employés de la laiterie auxquels il a expliqué en quoi consistent ces changements administratifs.

Tout en gardant le siège social des entreprises du Groupe Laitier Chalifoux, au 493 boulevard Fiset à Sorel-Tracy, on y aménagera le comptoir laitier des Délices Riviera, sous peu afin de lui donner une nouvelle vocation et de contribuer à son expansion. D’autant, spécifie-t-il, qu’il sera plus facile et sécuritaire d’y accéder.

Mais une partie du bureau administratif de la Laiterie Chalifoux/Riviera – celui du service à la clientèle, comprenant les départements des ventes, du marketing et des finances – aura désormais pignon sur rue dans un nouveau local loué à Varennes, près du cégep.

«Comme notre marque Riviera est maintenant nationale, il nous apparaît nécessaire de nous rapprocher des grands centres où sont nos clients, mais aussi où vivent plusieurs des employés qui travaillent dans ces services. »

Ce déménagement affecte treize personnes qui n’habitaient pas pour la plupart la région et travaillaient à distance de leur domicile, venant au bureau sorelois quelques fois par semaine, souligne M. Chalifoux. « Nous pensons qu’en les regroupant sous un même toit, ils ressentiront mieux l’appartenance à notre équipe. »

Quant à l’usine de transformation laitière, elle demeurera à Sorel-Tracy à son emplacement actuel.

image