25 juillet 2016
500 000$ pour aménager l’extérieur de la Maison des gouverneurs
Par: Louise Grégoire-Racicot
La Maison des Gouverneurs, une résidence de fonction construite en 1781. | Photo: TC Média - archives

La Maison des Gouverneurs, une résidence de fonction construite en 1781. | Photo: TC Média - archives

Le terrain de la Maison des gouverneurs subira une cure de jouvence. La Ville de Sorel-Tracy le transformera en espaces éducatif, méditatif et culturel inscrits dans un environnement à la biodiversité enviable. Un projet de 515 000$ qu’elle mettra un an à implanter.

On réalisera le projet en deux phases, explique le maire Serge Péloquin

L’aménagement du sol débutera à l’automne, dès la fin de l’installation des palplanches de l’usine voisine de traitement des eaux.

Quant aux diverses plantations, elles seront mises en terre au printemps prochain.

Comme la Maison fait partie des équipements dits supralocaux dont les municipalités de la MRC de Pierre-De Saurel se partagent les frais, la Ville a droit à une subvention de 100 000$ (19% des coûts totaux) pour réaliser le tout, via le volet régional de la politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie de la MRC.

Une ossature

Tout en marchant dans ce jardin extérieur écologique, les visiteurs pourront découvrir l’histoire du lieu et de ses habitants, celle de Sorel-Tracy et de ses commerces et industries, a expliqué M. Péloquin qui cherche à en faire une entrée remarquable et remarquée de la MRC de Pierre-De Saurel.

L’endroit est d’autant important, poursuit-il, qu’il y loge l’Office de tourisme que les visiteurs fréquentent en grand nombre, au tout début de la piste cyclable. La Maison est aussi située sur le circuit touristique de la Route du Richelieu. Ce pourquoi on y implantera éventuellement des quais pouvant recevoir des plaisanciers, dit M. Péloquin.

Il rappelle que la Maison, ancienne résidence de fonction construite en 1781, a été classée en 1957, Immeuble patrimonial par le gouvernement du Québec et Lieu historique du Canada par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Ajouté au Biophare, au Centre des arts contemporains qui sera logé rue de la Reine, de la passerelle de la Maison du marais et du quai du traversier des vélos entre Yamaska et Sainte-Anne-de-Sorel, on ajoute ainsi à l’ossature touristique de la région, se réjouit M. Péloquin.

Le projet

Ainsi redonnera-t-on au jardin de la baronne Van de Riedesel, première occupante du lieu avec sa famille, un caractère qu’il avait perdu depuis.

On y érigera un kiosque à musique, rappel historique du passé britannique. En passant par ce dernier, les visiteurs se rendront à l’arrière en suivant une allée de pommiers qui rappellera ceux qui avaient été plantés par la famille Riedesel.

Le passé britannique sera évoqué à l’intérieur du kiosque, mais aussi par ses jardins à colibris et à papillons qui l’entoureront.

Les plantes majoritairement utilisées dans les aménagements seront indigènes, favorables aux pollinisateurs, aux oiseaux et autres espèces fauniques du Québec.

Des zones boisées seront composées de massifs d’arbres. Une zone tampon et l’écran végétal définiront les limites du site en créant une atmosphère plus intime.

image