7 septembre 2021
Yanick Caisse ne veut plus de camions lourds au centre-ville de Sorel-Tracy
Par: Alexandre Brouillard

Le candidat conservateur dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel, Yanick Caisse, veut favoriser le développement touristique au centre-ville de Sorel-Tracy. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

En plus d’appuyer le plan de rétablissement du Canada des conservateurs, le candidat du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel, Yanick Caisse, désire retirer la circulation des camions lourds au centre-ville de Sorel-Tracy en mettant en place un système d’aspiration sous la rivière Richelieu pour transporter les grains du côté de Saint-Joseph-de-Sorel vers les élévateurs à grain chez Richardson International.

Publicité
Activer le son

« C’est inconcevable de faire du développement touristique avec des camions de 53 pieds qui circulent dans le centre-ville. L’idée est que les camions déchargent du côté de Saint-Joseph-de-Sorel et que les grains transitent par un système de vacuum sous la rivière Richelieu jusqu’aux silos de Richardson International. J’ai discuté de l’idée avec des gens de la Ville de Sorel-Tracy et j’ai même fait valider l’idée par deux ingénieurs. Il faudra voir avec les autorités portuaires, mais je crois que ça favorisera le développement touristique au centre-ville », explique le candidat conservateur.

De plus, il soutient que chaque Canadien mérite la sécurité et la dignité procurées par un emploi stable et bien rémunéré. « On connaît tous des gens qui ont perdu ou vécu une coupure de leur fonds de pension après que l’entreprise où ils travaillaient a fermé. M. O’Toole sera le premier à prioriser les fonds de pension des travailleurs. Ensuite, avec le parti, on veut aussi allonger la durée des prestations d’assurance-emploi pour les travailleurs gravement malades de 26 à 52 semaines », soutient-il.

M. Caisse veut également s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre. « Il faut aider les gens à cause de la pandémie, mais la PCU et la PCRE n’ont aucun sens actuellement. Plusieurs entreprises manquent d’employés et des gens aptes à travailler restent à la maison grâce à ces aides », déplore-t-il.

Dans les prochaines semaines, il compte se préparer pour le débat électoral qui aura lieu le mardi 7 septembre prochain. « Je ne veux pas aborder le passé, mais regarder vers l’avant avec les électeurs. Je vais aussi parcourir la circonscription pour rencontrer les gens et connaître leur réalité », conclut Yanick Caisse.

image