24 décembre 2020
Yamaska baisse son taux de taxes pour aider ses citoyens
Par: Jean-Philippe Morin

La mairesse Diane De Tonnancourt est contente d’avoir pu baisser le taux de taxes des citoyens. Photo Simon Ménard

À l’instar de Saint-Aimé, Saint-David et Sainte-Victoire-de-Sorel, la Municipalité de Yamaska a décidé de séparer son taux de taxes foncières en deux volets, soit pour les secteurs résidentiel et agricole, afin de donner de l’air à ses citoyens en cette période difficile.

Publicité
Activer le son

La taxe foncière générale, qui était à 0,46 $ par 100 $ d’évaluation en 2020, passera donc à 0,40 $ pour le secteur résidentiel et 0,30 $ pour le secteur agricole.

Un nouveau rôle d’évaluation a été adopté, mais celui-ci n’avait pas changé depuis six ans, si bien que la valeur des maisons a augmenté, tout comme celle des terres agricoles. C’est aussi pour cette raison que le conseil municipal de Yamaska a décidé de scinder son taux de taxes.

Pour une propriété résidentielle évaluée à 161 800 $ en 2017 et qui a été réévaluée à 193 500 $ en 2021, le compte de taxes passera de 2056 $ en 2017 à 1852 $ en 2021, soit une diminution de 204 $ en quatre ans.

« Le rôle d’évaluation a fait grimper la valeur des propriétés de façon importante. Il fallait donc trouver un moyen pour que nos citoyens n’absorbent pas la majeure partie de la facture. Ce budget respecte leur capacité de payer », résume la mairesse Diane De Tonnancourt.

Quant au budget, il passe de 2 442 071 $ en 2020 à 2 680 146 $ en 2021. Cette légère hausse s’explique par des projets majeurs prévus en 2021, dont des travaux d’aqueduc et d’égout sur les rues Salvas, Saint-Michel, Lauzière, Guillemette et Léveillée, des travaux d’aqueduc sur la route Marie-Victorin ouest et la construction d’un pavillon communautaire adjacent à la mairie. Tous ces travaux bénéficieront de subventions.

L’agrandissement de l’école primaire est aussi dans les plans de la Municipalité l’an prochain.

image