8 septembre 2015
VRAK.TV teste sur le Web un scénario de Guillaume Lambert
Par: Louise Grégoire-Racicot
Le comédien et scénariste sorelois, Guillaume Lambert. | TC Média - Gracieuseté Justine Lafleur

Le comédien et scénariste sorelois, Guillaume Lambert. | TC Média - Gracieuseté Justine Lafleur

Le comédien et scénariste sorelois Guillaume Lambert vit un automne professionnel bien rempli.

La série jeunesse sur laquelle il travaillait depuis un moment intéresse VRAK.TV. Le diffuseur a mis en ligne sur son site Internet un pilote de l’émission pour mesurer l’intérêt qu’il présente pour les jeunes spectateurs.

Têtes d’affiche est en ligne depuis quelques semaines sur le site www.vrak.tv. Et des téléspectateurs réclament de voir la suite des aventures de jeunes enfants-vedettes à différentes étapes de leur carrière. L’émission fait parfois une critique de l’industrie culturelle, admet-il.

« J’ai eu l’idée de ce scénario en 2012. J’ai tenté de le vendre en décembre 2014 et VRAK a choisi de mettre en ligne son pilote. C’est très vite si l’on considère qu’une telle démarche demande normalement de trois à cinq ans », dit-il.

Jusqu’à maintenant, les échos reçus sont positifs, dit-il. Il apprécie que son amie Debbie Lynch-White y joue un rôle.

De fait, il coécrit le scénario avec le comédien, dramaturge, metteur en scène et auteur de romans et d’ouvrages de littérature jeunesse, Simon Boulerice.

« Je ne le connaissais pas personnellement avant. Mais je savais qu’il manie une plume qui nourrit si bien le dialogue que je lui ai demandé de travailler avec moi qui suis plutôt habitué à l’audiovisuel », souligne-t-il.

« Aussi espère-t-on obtenir un succès en ligne et avoir le GO du diffuseur pour écrire les autres épisodes », dit-il invitant les jeunes à visionner le pilote puis à le commenter.

Une voie bien pavée

Rappelons qu’au cours des dernières années, Guillaume a goûté au plaisir de prendre sa place dans le monde de la création artistique. Son court métrage, Toutes des connes a été présenté au Festival du film indépendant Sundance, puis dans plus de 50 festivals à travers le monde en plus de pénétrer dans le circuit commercial du cinéma québécois.

Actuellement, sa série de 12 épisodes, Tout le monde frenche est disponible sur Illico et Lib.tv. et un autre court métrage, Le conférencier, un faux documentaire qui suit un artiste à l’égo démesuré s’apprêtant à donner une conférence sur sa carrière, est visible sur ICI.TOU.TV.

À la télé, il sera présent à l’automne, dans la série télévisée radio-canadienne Nouvelle adresse, où il incarne Patrice Lacroix, un propriétaire de galerie d’art très déterminé.

Et il sera à l’hiver, dans une nouvelle émission de Télé-Québec de sketches humoristiques intitulée Like-moi destinée à la génération Y très branchée sur les réseaux sociaux, qu’elle parodiera.

Mais le cinéma lui manque, complète-t-il. « Je n’en ai pas fait depuis 2013 et je serais tenté par la réalisation », avance-t-il.

image