19 avril 2016
Vincent Couture propulse les Éperviers en finale
Par: Jean-Philippe Morin
Vincent Couture a joué un grand rôle dans la série demi-finale. Depuis le début des séries, l’attaquant de Contrecœur a récolté huit buts et neuf passes en 13 matchs. | gracieuseté – Jean Doyon

Vincent Couture a joué un grand rôle dans la série demi-finale. Depuis le début des séries, l’attaquant de Contrecœur a récolté huit buts et neuf passes en 13 matchs. | gracieuseté – Jean Doyon

Ça n’aura pas été facile, mais les Éperviers de Sorel-Tracy, sixièmes au classement de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), sont venus à bout des Marquis de Jonquière, champions de la saison régulière, en sept matchs éreintants pour obtenir leur place en finale.

Après avoir mené 3-1 dans la série, les Éperviers ont eu de la difficulté à retrouver le chemin de la victoire dans les matchs #5 et 6, s’inclinant 3-2 à Jonquière le 15 avril, puis 2-1 à Sorel-Tracy le 16 avril. Dans un troisième match en trois jours, le 17 avril, les Sorelois ont finalement mis le clou dans le cercueil de leurs adversaires en deuxième période de prolongation devant une foule hostile à Jonquière, dans une victoire de 4-3. Le Contrecœurois Vincent Couture a marqué le but de la victoire, en échappée.

« On aurait dû finir la série en 6, surtout avec 38 lancers contre 24, mais leur gardien a été exceptionnel. On ne s’est pas découragé et même si on menait 3-1 et qu’on s’est fait remonter, on a quand même gagné la série », souligne l’entraîneur-chef Serge Forcier.

« Personne ne nous voyait là, renchérit le joueur et directeur général Christian Deschênes. On garde notre rôle de négligés pour la finale. »

« Ça a pris une période d’adaptation à certains joueurs à leur arrivée, d’où la saison plus difficile. Maintenant, avec l’arrivée de jeunes qui ont amené de la vitesse et le retour de vétérans comme Roy et Dumas, on voit les fruits du travail. Quand la rondelle est tombée au début des séries, on était prêts », ajoute Christian Deschênes.

Le trio de Vincent Couture, David Rose et Marco Charpentier a transporté les Éperviers vers la victoire. Rose a fait une savante passe à Couture en deuxième prolongation du dernier match et ce dernier n’a pas raté l’occasion d’enfiler l’aiguille. Le gardien Mathieu Dugas a aussi bien fait en relève à Karel St-Laurent, qui s’est blessé lors du match #5.

Place au 3L de Rivière-du-Loup

La finale ne sera pas plus facile que les deux premières rondes, soutiennent MM. Forcier et Deschênes.

« Rivière-du-Loup a terminé un point derrière Jonquière en saison régulière. Ça va être aussi difficile, mais c’est réalisable. Ce sera une série dure, serrée et longue. Ils ont une bonne défensive, un bon garder et de notre côté, on ne changera rien à notre style de jeu », souligne l’entraîneur Forcier.

De son côté, Deschênes s’attend à des séries semblables que les précédentes. « Le 3L est une équipe modelée comme la nôtre. Beaucoup de changements ont été effectués depuis l’an dernier et ils ont plus de profondeur que Jonquière. Comme nous, avec Louis Mandeville, un remplaçant de luxe venu remplace Nurislamov, blessé. »

Mais le joueur de centre est d’accord avec son entraîneur; il ne faut rien changer en finale. « On a battu les champions de la Coupe en première ronde, les champions du calendrier régulier en deuxième ronde et on s’attaque maintenant à l’équipe cendrillon. Ça va être une énorme commande, mais rien ne change pour nous. On n’aura pas le choix : comme dans les précédentes séries, il faut gagner à l’extérieur, devant des arénas pleines, si on veut le titre », conclut Christian Deschênes.

Horaire de la finale

Match #1 : Vendredi 22 avril, 20h, Rivière-du-Loup

Match #2 : Samedi 23 avril, 20h, Sorel-Tracy (Colisée Cardin)

Match #3 : Vendredi 29 avril, 20h, Rivière-du-Loup

Match #4 : Samedi 30 avril, 20h, Sorel-Tracy (Colisée Cardin)

Match #5 (si nécessaire) : Jeudi 5 mai, 20h, Rivière-du-Loup

Match #6 (si nécessaire) : Vendredi 6 mai, 20h, Sorel-Tracy (Colisée Cardin)

Match #7 (si nécessaire) : Dimanche 8 mai, 16h, Rivière-du-Loup

image