13 juin 2017
Victor Grenier se donne des airs de Ronaldo sur le terrain
Par: Deux Rives
Victor Grenier continue de développer ses habiletés d'année en année. | Photo: TC Média – Jonathan Tremblay

Victor Grenier continue de développer ses habiletés d'année en année. | Photo: TC Média – Jonathan Tremblay

Victor Grenier marque un but durant un entraînement avec son équipe. | Photo: TC Média – Jonathan Tremblay

Victor Grenier marque un but durant un entraînement avec son équipe. | Photo: TC Média – Jonathan Tremblay

Un jeune prodige sillonne les terrains de soccer de la région depuis cinq ans. Son talent brut s’affiche toutefois davantage cet été. Il possède pour l’instant 21 buts en six parties, soit 14 d’avance sur le deuxième buteur de la ligue U15A.

Victor Grenier ne s’en cache pas. Le système de jeu de son équipe fait en sorte que ses coéquipiers cherchent à l’alimenter en passes à tous les matchs, ce qui facilite sa tâche.

« L’an passé, je ratais beaucoup de chances de marquer, mais là ça rentre, lance-t-il. Tout le monde dit que j’ai amélioré ma vitesse. C’est vrai. Je dépasse les défenseurs et je me retrouve souvent seul contre le gardien. »

Âgé de seulement 14 ans, le jeune homme participe aussi à toutes les rencontres de catégorie des moins de 17 ans. La bataille est plus féroce contre ces défenseurs âgés et costauds, avoue-t-il. Cela ne semble pas le perturber outre mesure, lui qui se positionne au troisième rang des buteurs de la ligue avec cinq filets en six rencontres.

Selon son entraîneur, Carl Mongeau, cet athlète se différencie par sa rapidité et son explosion. L’an dernier, Victor Grenier avait terminé à égalité au premier rang des marqueurs.

« Le ballon lui colle aux pieds. Techniquement, il est au-dessus de tout le monde, affirme l’homme impliqué depuis bon nombre d’années dans le soccer sorelois. Victor se met beaucoup de pression pour compter les buts de son équipe. »

La défensive de cette formation, première au classement avec une fiche de cinq victoires et une défaite, demeure la clé du succès. « On ne donne pas de buts », souligne l’entraîneur.

Également performant sur la glace

Le Sorelois est aussi un excellent joueur de hockey. La saison dernière, il a récolté 112 points en une cinquantaine de parties dans la catégorie Bantam BB.

Même s’il dit apprécier tout autant les deux sports, son cœur pencherait vers le hockey s’il devait jouer chez les professionnels. Ce sport est « plus le fun à regarder », conclut le jeune homme.

image