18 février 2019
Une victoire qui pourrait ouvrir des portes à David Théroux
Par: Jean-Philippe Morin

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

David Théroux a arrêté l'ancien champion du monde Jose Alfaro au sixième round, le 16 février au Casino de Montréal. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Se battre en finale d’un gala du groupe GYM au Casino de Montréal représente une belle vitrine. Vaincre un ancien champion du monde par TKO devant une foule conquise, c’est encore mieux. C’est exactement ce qui est arrivé David Théroux, qui a obtenu sa 15e victoire en carrière contre Jose Alfaro.

Théroux (15-3-0, 11 KO) a arrêté le Nicaraguayen (31-12-1, 25 KO) au sixième round. Son coin a lancé la serviette puisque le boxeur semblait débordé de la mitraille de coups que le Sorelois lui affligeait.

« Je savais que j’étais plus fort que lui. Je savais qu’il n’aimait pas trop se faire frapper au corps. Il cognait assez dur, mais ça ne me faisait pas mal. Rendu au cinquième, puis au sixième round, Stéphan [Larouche] m’a dit que je pouvais monter d’une coche. J’ai commencé à varier mes coups et ç’a porté fruit », commente le boxeur de 25 ans.

Cette victoire redonnera un élan à sa carrière, lui qui a maintenant remporté ses deux combats par KO depuis son retour à la compétition après une blessure sérieuse à la main. D’autant plus que le combat était télédiffusé à TVA Sports et radiodiffusé au 91,9 Sports. Rappelons qu’il avait accepté de remplacer à pied levé, pour ce combat, Sébastien Bouchard, blessé.

« Ça va me donner un boost, c’est certain, se réjouit-il. C’est une belle exposure. Je suis content d’avoir eu cette opposition d’un ancien champion du monde. Il est venu pour se battre; j’en ai le nez cassé! Ce n’était pas un combat facile, mais je crois que les gens ont aimé. »

David Théroux se rendra en Équateur pour une dizaine de jours. À son retour, il recommencera un camp d’entraînement puisqu’il compte se battre dès la fin avril.

« Ce n’est pas impossible que ce soit à Sorel. Je vais le savoir bientôt, mais c’est certain que je veux revenir me battre chez moi bientôt », conclut-il.

image