15 juillet 2020
Une vaste campagne d’achat local lancée à Sorel-Tracy
Par: Sébastien Lacroix

La campagne d’achat local « J’ai trouvé à Sorel-Tracy – Ensemble soyons local » a été lancée le 15 juillet. Photo tirée de Facebook

Pour aider les commerçants à se relever du ralentissement économique des derniers mois occasionné par la crise sanitaire, la Chambre de Commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST) a lancé la campagne « J’ai trouvé à Sorel-Tracy – Ensemble soyons local ».

Publicité
Activer le son

Lancé de concert avec la Ville de Sorel-Tracy, Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) et Desjardins Pierre-De Saurel, qui ont contribué financièrement, le tout se traduira par une vaste campagne de visibilité pour encourager l’achat local dans les commerces de Sorel-Tracy.

Des oriflammes seront placées à différents points de la ville et des drapeaux publicitaires (beach flag) seront installés aux endroits où il y aura des promotions, comme dans les rues du centre-ville qui seront fermées pour devenir piétonnières.

Une offensive publicitaire sera également lancée dans les médias locaux, que ce soit dans le journal, à la radio et sur le Web. L’ensemble du budget publicitaire sera d’ailleurs attribué dans la région et rien ne sera dépensé auprès des géants de Web pour sponsoriser des publications sur les réseaux sociaux.

« En ce moment, il y a un mouvement pour arrêter d’annoncer sur Facebook, mais pour nous, il était clair, bien avant ça, que nous allions tout investir dans les médias locaux, assure le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy (CCIST), Sylvain Dupuis. Avec ce que l’on a chez nous, nous avons tout ce qu’il faut pour diffuser notre message. »

De nombreux concours permettront également de récompenser les consommateurs. Avec l’application mobile Locali-T, les gens pourront scanner un code QR chez les commerçants participants. Ce qui permettra de créer une banque de noms pour la tenue de tirages de cartes-cadeaux dans les différents commerces. « Ça va créer une roue qui tourne pour nous-même », illustre Sylvain Dupuis.

Facebook et Instagram seront également mis à profit pour mousser la campagne. Des photos de gagnants y seront notamment publiées. Les gens pourront aussi y participer sous des hashtags comme #TrouvéÀSorelTracy ou #SorelTracy.

« On veut que notre campagne soit positive. On ne veut pas que ceux qui vont magasiner à Saint-Bruno soient mal à l’aise, mais de saluer ceux qui achètent chez nous », a fait savoir M. Dupuis.

Pour perpétuer les habitudes

Attendue depuis déjà quelques semaines, la campagne d’achat local a finalement été lancée le 15 juillet, alors que la saison estivale était déjà bien en branle. Le milieu des affaires espère tout de même être en mesure de profiter du momentum, alors que le mot d’ordre était déjà d’acheter localement.

« Comme le gouvernement a changé les règles du jeu à plusieurs reprises, nous étions sur le brake. Parce que ça changeait chaque jour. Comme on le voit maintenant avec le port du masque obligatoire à compter du 18 juillet. Toutes les initiatives ont été lancées au moment où on pouvait le faire, a expliqué Sylvain Dupuis. La mobilisation arrive quand même à un bon moment. C’est un excellent timing avec la rentrée scolaire qui s’en vient. Plusieurs familles vont faire des achats et tant mieux si ça peut les aider. »

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, estime pour sa part que la campagne permettra de perpétuer les habitudes d’achats locaux des consommateurs au plus fort du confinement. Il a notamment indiqué que plus de 1500 livraisons ont pu être réalisées grâce au service par taxi mis sur pied par RTFT et la CCIST.

« Maintenant que les gens peuvent sortir et retourner à Montréal ou à l’extérieur, on veut qu’ils continuent d’acheter localement. Nos efforts ont bien fonctionné jusqu’ici et nous voulons qu’ils continuent d’avoir des effets », a-t-il commenté.

image