19 janvier 2016
Une touche de romantisme et d’amour avec Anne-Marie Dubois
Par: Julie Lambert

Les amoureux de la musique seront servis lors du concert de la pianiste Anne-Marie Dubois présenté le 13 février à la Maison de la musique. Dès 20h, elle offrira un amalgame de compositions de grands compositeurs de l’époque romantique.

Pianiste depuis une trentaine d’années, Anne-Marie Dubois a joué un peu partout dans le monde notamment au Poly Théâtre de Pékin et au Carnegie Hall de New York.

Sa passion, elle l’a tient de sa mère, confie-t-elle. Déjà à l’âge d’un an, elle touchait pour la première fois les touches d’un piano et à cinq ans, elle suivait religieusement des cours de musique toutes les semaines.

« Je regardais beaucoup ma mère et je l’imitais. À un an, je connaissais une quinzaine de mélodies, raconte la musicienne. On m’a souvent comparée à Obélix qui est tombé dans la potion magique, mais moi, c’était dans la musique. »

Interludes amoureuses

Au cours de son concert Un tour de France romantique offert à la Maison de la musique la veille de la Saint-Valentin, Mme Dubois interprétera plusieurs œuvres très aimées des mélomanes.

Ils pourront entre autres entendre les notes de L’invitation à la danse de Weber, de la Valse romantique de Séverac, du Clair de lune de Debussy, de Barcarolle de Chopin et de la Romance sans parole de Fauré.

« Je leur donne toujours une petite touche de couleur actuelle. J’ai hâte de faire découvrir ces œuvres aux gens. Il y a une chaleur, une tendresse, une délicatesse et une grande pureté dans ces compositions. Ces pièces sont belles et nous voulions nous faire plaisir », décrit-elle.

En plus de ces compositeurs connus, la pianiste offrira aussi l’œuvre de la compositrice québécoise Rachel Laurin intitulée Après une promenade en forêt.

Cette organiste à l’Oratoire Saint-Joseph s’est consacrée à son art toute sa vie, souligne Mme Dubois. Peu de personnes connaissent toutefois ses compositions, souligne-t-elle.

La musicienne présentera six concerts au courant de l’année partout en province. Elle pourrait également faire une apparition à l’émission Place à l’opéra du samedi de Radio-Canada.

« La réalisatrice voudrait que je fasse des pièces de Schubert et de Chopin au piano. Elle s’est montrée très intéressée lorsque je lui ai fait parvenir un disque », se réjouit-elle.

Pour des billets ou de l’information sur le spectacle, les gens peuvent se rendre sur le site Internet de la Maison de la musique au www.maisondelamusique.org ou téléphoner au 450.855.3886.

image