19 mai 2015
Une Soreloise partage sa vision de la société avec les téléspectateurs
Par: Julie Lambert
Vanessa Cournoyer participe à la nouvelle émission télévisée Laboratoire MAtv où elle présente quatre documentaires pour courir la chance de remporter la compétition. | Photo Gracieuseté

Vanessa Cournoyer participe à la nouvelle émission télévisée Laboratoire MAtv où elle présente quatre documentaires pour courir la chance de remporter la compétition. | Photo Gracieuseté

Vanessa Cournoyer (à droite) participe à une émission à MAtv. | Photo Gracieuseté – MAtv/Marie-Pier Boisvert

Vanessa Cournoyer (à droite) participe à une émission à MAtv. | Photo Gracieuseté – MAtv/Marie-Pier Boisvert

La réalisatrice originaire de Sorel-Tracy, Vanessa Cournoyer, présentera quatre documentaires au mois de mai dans la nouvelle émission Laboratoire MAtv. Sous des thèmes comme la famille, l’environnement, le multiculturalisme et l’éducation, l’artiste montrera sa vision de la société grâce à des personnages fascinants.

Vanessa Cournoyer, connue pour le tournage de son documentaire sur la Taverne Tracy en 2013, a décidé de se lancer dans l’aventure, l’an dernier.

« Ça me donnait l’occasion de faire quatre documentaires à mon goût et de décider quelle direction prendre. C’était un beau défi de partir d’idées citoyennes. Je me suis fait vraiment plaisir même si c’était tout un défi de faire autant de films en un mois. C’était rushant pour le cerveau de trouver plusieurs approches différentes et d’être créatif », souligne-t-elle.

Chaque réalisateur a eu pour mandat de choisir parmi tout le contenu créé et partagé sur le site du Laboratoire MAtv au cours des derniers mois pour produire des émissions documentaires.

La jeune femme de 27 ans a décidé de mettre en valeur les personnages. Ce qui l’inspire dans son travail, confie-t-elle, ce sont les gens devant sa caméra.

« Il n’est pas difficile de trouver une histoire à raconter. Ce que je voulais, c’était montrer ces gens au grand cœur. Je trouve important de faire des films touchants et humains. Je veux montrer que cette réalité existe tout en disant les vraies affaires », explique Mme Cournoyer.

Elle a capté sur pellicule pour son documentaire sur l’environnement, la marche contre l’exportation par le fleuve Saint-Laurent du pétrole provenant des sables bitumineux qui a eu lieu en octobre dernier dans la région.

Son deuxième projet visuel portait sur le multiculturalisme. La réalisatrice voulait réaliser un hymne à la différence. Elle a comme personnage principal Gabriel, un déficient intellectuel, qui accueille un nouvel arrivant.

Ces deux émissions ont déjà été diffusées les 9 et 16 mai. Il reste encore les deux derniers épisodes à présenter, les 23 et 30 mai, sur la famille et l’éducation. Les gens pourront voir une jeune décrocheuse de 15 ans et son père essayant de la ramener sur le bon chemin ainsi que le quotidien d’une famille polonaise où grands-parents, parents et enfants sont réunis sous le même toit.

Dans ces épisodes animés par Tamy Emma Pepin, des mentors commentent et classent les documentaires en ordre de préférence. À la dernière émission, le documentariste ayant obtenu le plus gros pointage remporte la compétition.

Le gagnant remportera une bourse d’étude de 1000$ en formation à l’INIS ainsi qu’une autre de 2000$ chez Sono Vidéo. Les trois autres participants recevront une bourse d’étude de 250$ à l’INIS.

« La partie la plus stressante, c’est lorsque nous présentons nos œuvres. On n’a plus le contrôle et on ne peut plus rien changer. Ce n’est pas toujours facile de recevoir des commentaires, mais cela nous aide à nous améliorer. Au final, on ne fait pas de films pour nous, mais pour les spectateurs », conclut-elle.

Les émissions sont en diffusion tous les samedis, à 21h, sur la chaîne de MAtv. Les 16 films documentaires feront l’objet d’une projection spéciale au prochain Festival du nouveau cinéma à Montréal.

image