24 juillet 2018
Une Soreloise de 14 ans se démarque dans plusieurs épreuves
Par: Jean-Philippe Morin

Maïly Joly s'est surpassée lors de plusieurs épreuves, dont la course à pied. (Photo : gracieuseté)

Âgée de seulement 14 ans, la Soreloise Maïly Joly a réalisé plusieurs épreuves de vitesse, force, endurance et puissance lors du camp des recrues RBC qui s’est déroulé le samedi 14 juillet, à Montréal.

Elle était la plus jeune des 100 participants sélectionnés lors de cette finale régionale du Québec. Pour se qualifier, elle devait cumuler de bons résultats le 6 mai, à Longueuil, dans différentes épreuves comme le saut en hauteur, le saut en longueur, la course en sprint, la course en endurance et une levée de charge. Les camps régionaux, dédiés aux jeunes entre 14 et 25 ans, étaient organisés par RBC, CBC/Radio-Canada et le Comité olympique canadien. Ils se déroulaient à Gatineau, Sherbrooke, Lévis, Longueuil et Saint-Jérôme.

L’objectif est de faire réaliser aux jeunes que d’avoir des habiletés dans un certain sport peuvent être aussi bonnes pour un autre. Dans le cas du Maïly Joly, elle est inscrite en sports-études au soccer à Saint-Hyacinthe. La Soreloise s’est surtout démarquée dans les épreuves de vitesse.

« C’était vraiment le fun. Ça me montre que je peux avoir confiance en moi et que je n’ai pas à avoir peur de me faire confiance. Au départ, je ne voulais pas y aller quand mon père m’a inscrite, mais il a bien fait! », réagit-elle.

Seulement les 30 premiers sur les 100 gagnaient une bourse de RBC lors de la finale québécoise. « Je n’ai rien gagné, mais juste pour l’expérience, j’ai adoré ça », ajoute-t-elle.

Des athlètes olympiques étaient présents pour les encourager à Montréal, dont Marie-Philip Poulin (hockey), Marc-Antoine Gagnon (ski), Jacqueline Simoneau (nage synchronisée), Lizanne Murphy (basketball) et Aaron Browne (sprint 4x100m). Des officiels de plusieurs organisations sportives nationales étaient aussi sur place à la recherche de trésors cachés.

image