6 juillet 2016
« Une solution a été trouvée » – Serge Péloquin
Par: Sarah-Eve Charland
Des camionneurs du centre-ville dérangent la quiétude des citoyens sur la rue du Fort et la rue Augusta. | Photos: TC Média – Julie Lambert

Des camionneurs du centre-ville dérangent la quiétude des citoyens sur la rue du Fort et la rue Augusta. | Photos: TC Média – Julie Lambert

Les camionneurs se rendant aux élévateurs à grains de l’entreprise Richardson International Limitée pourraient se stationner sur un terrain, situé sur le boulevard Poliquin, afin de diminuer la présence des camions dans les rues du centre-ville depuis la fermeture du quai no 2, le 16 juin dernier.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a annoncé que cette solution avait été trouvée en conseil municipal le 4 juillet.

Rappelons que les travaux de rénovation du quai no 2 ont obligé la Ville de Sorel-Tracy à interdire le stationnement à côté du site près du traversier. Les camionneurs, qui utilisaient cet espace en attendant de pouvoir décharger leur marchandise aux élévateurs à grains, n’avaient d’autres choix que de se stationner dans les rues du centre-ville.

La problématique avait créé des remous auprès des résidents du secteur qui se plaignaient de l’encombrement des camions stationnés sur la rue Augusta et sur le boulevard Fiset. Selon l’entreprise Richardson, environ 160 camions par jour circulent dans le secteur pendant la journée.

Le sujet a fait l’objet de plusieurs questionnements de la part du porte-parole du comité des Citoyens et citoyennes engagées de Sorel-Tracy (CCEST), Claude Himbeault ainsi que du conseiller municipal, Jocelyn Mondou, lors de la dernière séance du conseil. Le maire a révélé qu’une solution était envisagée pour réduire la problématique.

« Nos services techniques ont fait des plans d’un endroit assez grand pour recevoir ces camions qui est très près du boulevard Fiset. C’est le terrain qui est juste en face du CIT Sorel-Varennes et qui est derrière la boucherie V Joyal », assure M. Péloquin.

Quand pourrons-nous voir la problématique se régler?, a questionné le conseiller Jocelyn Mondou. Le directeur général par intérim, Marc Guévremont, a expliqué que les travaux d’aménagement devraient commencer cette semaine.

« Je n’ai pas de date précise. […] Les travaux prendront quelques jours. Il faut s’assurer que les camions puissent passer sans se rencontrer. Pour le moment, le passage dans ce parc est unidirectionnel. Il faut l’élargir pour que la circulation soit bidirectionnelle. Tout devrait rentrer dans l’ordre incessamment », a expliqué, Marc Guévremont,

Le directeur chez Richardson International Limitée, Benoit Soucy, n’a pas confirmé au Journal que cette solution allait être acceptée par l’entreprise.

image