22 septembre 2021
Hockey collégial division 1
Une saison d’adaptation pour les Rebelles
Par: Jean-Philippe Morin

Les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy ont comme objectif d’atteindre les séries éliminatoires de la Ligue de hockey collégial division 1. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Au-delà des résultats des quatre premiers matchs, les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy parlent d’une année d’adaptation dans la Ligue de hockey collégial division 1. Inactifs depuis 18 mois, les joueurs prendront leurs repères plus la saison avancera et il faudra être patient, clame l’entraîneur-chef Éric Messier.

Publicité
Activer le son

« Il va falloir une certaine adaptation pour les recrues. Certaines recrues en sont à leur première année de cégep et d’autres à leur deuxième puisqu’il n’y a pas eu de saison l’an dernier. C’est la même chose pour tout le monde, on est tous dans le même bateau. Je m’attends à ce qu’une dizaine de matchs soient nécessaires pour être bien rodés, mais il faudra faire vite puisque la saison n’a que 36 matchs », explique Éric Messier, qui en est à sa 12e saison comme entraîneur-chef de la formation soreloise, si l’on exclut 2020-2021 qui a été annulée.

Après deux défaites en lever de rideau lors du premier week-end, les Rebelles ont remporté leurs deux matchs suivants. Peu importe les résultats, l’objectif ne change pas : les Rebelles veulent être des séries éliminatoires.

« C’est le plan. On est contents de jouer malgré la pandémie et toutes les règles sanitaires, il faut se considérer chanceux. Par contre, on veut gagner aussi et l’objectif est d’accéder aux séries », avance Éric Messier.

Grand impact des joueurs sorelois

L’entraîneur compte dans sa formation six joueurs issus de la région de Sorel-Tracy, ce qui représente un fort pourcentage en comparaison avec les dernières années. En 2019, lors de la dernière saison disputée par les Rebelles, cinq joueurs de la région avaient réussi à faire partie de l’alignement.

Parmi les Sorelois, notons la présence des recrues de première année Mathis Desgagnés, Marius Lange et Ilyah Arseneault-Rolland. Les finissants et vétérans de troisième année Victor Grenier, Émile Villiard et Frédéric Rainville sont quant à eux de retour avec l’équipe après une bonne campagne en 2019-2020.

« Il y a beaucoup de gars de la région depuis deux ans avec nous, mais ce n’est pas parce qu’ils sont d’ici qu’ils font partie de l’équipe, réplique Éric Messier. Ils sont là parce qu’ils méritent leur place. Tant mieux s’ils sont du coin, c’est encourageant pour la région. »

En plus, Émile Villiard porte le titre de capitaine sur son chandail, tandis que Frédéric Rainville est son assistant.

« Ils ont tous les deux mérité une lettre sur leur chandail, ce n’est pas parce qu’ils sont de Sorel-Tracy. Émile est un leader silencieux qui sait ce que ça prend pour gagner », souligne le pilote des Rebelles.

Objectif : discipline

Selon Éric Messier, la discipline a fait défaut lors du premier week-end. Les Rebelles ont perdu 6-3 contre les Patriotes du Cégep Saint-Laurent le 10 septembre et 6-1 contre les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville le 12 septembre.

« Le score n’indique pas nécessairement l’allure des matchs. C’était 4-3 pour Saint-Laurent avec six minutes à faire, donc on était dans le coup. Puis, contre Lennoxville, c’était 3-1 après deux périodes, mais l’indiscipline nous a rattrapés et les buts accordés en désavantage numérique ont fait mal. Il va falloir travailler sur notre indiscipline, mais on va avoir le temps de s’ajuster », conclut Éric Messier.

Les Rebelles se sont toutefois bien repris, alors qu’ils ont remporté deux victoires les 18 et 19 septembre, soit 5-2 contre les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, puis 4-3 contre les Griffons du Cégep de l’Outaouais.

Le prochain match des Rebelles aura lieu le samedi 25 septembre, à 15 h au Colisée Cardin contre les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Les Rebelles joueront à nouveau à domicile le lendemain, à 16 h contre les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy.

image