28 septembre 2015
Une résidence ravagée par les flammes à Contrecœur
Par: Julie Lambert
Une résidence a été ravagée par les flammes dimanche matin sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Une résidence a été ravagée par les flammes dimanche matin sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Une résidence a été ravagée par les flammes dimanche matin sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Une résidence a été ravagée par les flammes dimanche matin sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Une résidence a été ravagée par les flammes dimanche matin sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Une résidence a été ravagée par les flammes dimanche matin sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Une trentaine de pompiers ont combattu un incendie, hier matin, dans une résidence située sur la route Marie-Victorin à Contrecœur. Trois personnes ont été évacuées, dont une a été blessée légèrement.

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Contrecœur ont été appelés vers 8h32, le 27 septembre, alors qu’une résidence de deux étages était la proie des flammes.

Une équipe de 24 pompiers ont été dépêchés sur les lieux, mais étant donné la force de l’incendie, celles de d’autres municipalités sont venues leur prêter main-forte.

Cinq pompiers de Sorel-Tracy ont aidé l’équipe à circonscrire l’incendie tandis que ceux de Verchères étaient là pour assurer la couverture sur le territoire pendant l’intervention.

« Le bâtiment construit en 1950 était fait de gros bois. Il y avait trois personnes à l’intérieur de la résidence. Le propriétaire a été légèrement brûlé en tentant d’éteindre l’incendie », explique le directeur du Service de sécurité incendie de Contrecœur, Michel Robert.

L’opération s’est terminée à 9h54. On ne connaissait pas encore les causes de l’incendie, mais il était d’origine accidentelle, mentionne M. Robert. On estime le montant des dommages, surtout visibles à l’intérieur au rez-de-chaussée, à plus d’une centaine de milliers de dollars.

image