6 février 2018
Cartographie des glissements de terrains
Une rencontre aura lieu entre les maires et le gouvernement
Par: Julie Lambert

En novembre dernier, un citoyen de Saint-Roch-de-Richelieu a été victime d'un important glissement de terrain. (Photo : Archives/Pascal Cournoyer)

Le gouvernement du Québec a répondu favorablement à la demande des maires de la région qui souhaitaient obtenir plus d’information sur la nouvelle cartographie des zones à risque de glissement de terrain sur son territoire. Une rencontre est prévue dans les prochaines semaines entre des représentants des ministères impliqués et les élus.

Publicité
Activer le son

En plus des 12 maires de la MRC de Pierre-De Saurel, on comptera à cette rencontre des représentants des ministères des Affaires municipales, des Transports et de la Sécurité publique, souligne la porte-parole de la MRC, Josée-Ann Bergeron.

« La rencontre devrait avoir lieu en février. Les maires vont pouvoir ainsi poser des questions et mieux comprendre la cartographie. Par la suite, elle sera adoptée afin d’être incluse dans le nouveau schéma d’aménagement. Pour les maires, il était important de bien comprendre la cartographie avant de l’adopter et ainsi de pouvoir mieux informer les citoyens de leur municipalité sur les restrictions en matière de construction dans ces secteurs », souligne-t-elle.

En novembre dernier, les maires de la MRC de Pierre-De Saurel avaient demandé par résolution au gouvernement du Québec de tenir des rencontres informatives afin d’adopter la nouvelle cartographie des zones à risque de glissement de terrain.

Cette dernière est plus précise que l’ancienne et elle identifie les zones de contraintes relatives aux glissements de terrain le long des berges de la Yamaska et du Richelieu. C’est le gouvernement qui a demandé aux municipalités de l’intégrer à leur schéma d’aménagement.

image