13 juin 2018
Une quarantaine de Français charmés par Saint-Antoine-sur-Richelieu
Par: Jean-Philippe Morin

Quarante Dompierrois visitent Saint-Antoine pendant deux jours, les 11 et 12 juin, ils présentent à la mairesse Chantal Denis une lettre de leur maire David Caron. (Photo: gracieuseté)

Six membres du conseil municipal accueillent la délégation de Dompierrois devant la plaque des Archambault, l'ancêtre de tous les Archambault d'Amérique. Jacques Archambault était originaire de Dompierre-sur-Mer, il a participé à la fondation de Ville-Marie (Montréal), en 1724. Ses quatre arrières-petits-fils sont venus sur le territoire de ce qui allait devenir Saint-Antoine-sur-Richelieu. (Photo: gracieuseté)

Plantation d'un chêne pédonculé, cet arbre a été implanté en Nouvelle-France par les Français. (Photo: gracieuseté)

On inaugure la pancarte de la Place Dompierre sur Mer dans un espace adjacent à la Maison de la culture qui sera aménagée d'ici 2019. (Photo: gracieuseté)

Les organisateurs: M. Pierre Lauzon, conseiller de Saint-Antoine et les trois français, dont M. Morille et M. Renverseau. (Photo: gracieuseté)

Les Antoiniens affichent le drapeau des Dompierrois. (Photo: gracieuseté)

Une quarantaine de citoyens de Dompierre-sur-Mer, un village d’un peu plus de 5 000 habitants en France, ont visité Saint-Antoine-sur-Richelieu, les 11 et 12 juin dans le cadre d’un jumelage entre les deux municipalités.

Publicité
Activer le son

Saint-Antoine-sur-Richelieu a été fondé en 1724 par les quatre arrière-petits-fils de Jacques Archambault, l’ancêtre de tous les Archambault d’Amérique. Ce dernier était originaire de Dompierre-sur-Mer, d’où le jumelage entre les deux villes.

« Le jumelage avait commencé au début des années 90, mais le projet de faire rencontrer les citoyens des deux municipalités avait tombé dans l’oubli. On a repris les démarches et le projet a débloqué », se réjouit le conseiller municipal de Saint-Antoine-sur-Richelieu, Pierre Lauzon, chargé de cette visite.

Les Dompierrois ont été accueillis le lundi matin devant l’église. Le parc Place Dompierre-sur-Mer a été inauguré par la plantation d’un arbre, un chêne pédonculé. Après un dîner à la Maison de la culture, les élus et citoyens ont fait visiter différents endroits de la municipalité à la visite française avant qu’elle retourne à l’hôtel à Mont-Saint-Hilaire.

Le mardi, les visites se sont poursuivies, notamment dans une érablière, dans un endroit naturel et dans une ferme laitière. Après un tour de traversier entre Saint-Antoine et Saint-Denis puis une visite au barrage de Saint-Roch-de-Richelieu, la soirée s’est terminée en souper à la salle communautaire, où les 40 Dompierrois ont pu manger avec une soixantaine de citoyens de Saint-Antoine-sur-Richelieu dans une ambiance festive et musicale. Raynald Archambault, le président de l’Association des familles Archambault d’Amérique, était sur place avec huit autres membres de l’Association.

Les 40 touristes sont ensuite repartis pour visiter plusieurs endroits au Québec, dont Drummondville, Québec, le Lac-Saint-Jean, la Mauricie et Charlevoix.

image