14 juillet 2015
Une promenade sur les traces des auteurs
Par: Julie Lambert
La promenade littéraire vient de voir le jour au Biophare et fait découvrir de nombreux auteurs et leurs œuvres s’inspirant de la région. | Photo: TC Média - Julie Lambert

La promenade littéraire vient de voir le jour au Biophare et fait découvrir de nombreux auteurs et leurs œuvres s’inspirant de la région. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Sur la photo, le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, le directeur général du Biophare, Marc Mineau, la guide de l’activité, Renée Traversy, la coordonnatrice en loisirs à la Ville de Sorel-Tracy, Christine Bouvette et le concepteur du projet, Jean-Sébastien Ménard. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Sur la photo, le maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin, le directeur général du Biophare, Marc Mineau, la guide de l’activité, Renée Traversy, la coordonnatrice en loisirs à la Ville de Sorel-Tracy, Christine Bouvette et le concepteur du projet, Jean-Sébastien Ménard. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Qu’est-ce qu’ont en commun les auteurs Germaine Guèvremont, Louis Caron et Anne Hébert? Ils font partie d’une nouvelle activité, la promenade littéraire, offerte par la Ville de Sorel-Tracy.

Grâce à des panneaux éparpillés partout au centre-ville, les participants en découvriront un peu plus sur l’histoire de la municipalité, mais aussi sur l’inspiration de ces écrivains.

Il y a maintenant cinq ans que la Ville de Sorel-Tracy et son recherchiste Jean-Sébastien Ménard peaufinent ce projet lancé le 14 juillet. Cette idée est née au même moment que le projet d’exposition sur Germaine Guèvremont, explique le directeur général du Biophare, Marc Mineau, collaborateur au projet.

La promenade littéraire a pour but d’associer Sorel-Tracy à la littérature et attirer les adeptes de cet art, souligne-t-il. Le Biophare ne voulait pas seulement présenter une exposition sur une de ces grandes écrivaines, mais aussi parler d’autres auteurs qui se sont inspirés de la région.

« La promenade est un point de départ. Nous pourrons certainement ajouter d’autres lieux, d’autres écrivains ou d’autres activités en lien avec la littérature. Le défi consiste à créer une ambiance. C’est un projet presque de vie qui ne devrait jamais se terminer », pense M. Mineau.

La promenade débute au Biophare et entraîne les visiteurs dans les rues du centre-ville. Les gens pourront s’arrêter au fil de la promenade aux 16 stations prévues munies de la brochure, d’une tablette électronique ou d’un guide du musée. Il est aussi possible de la réaliser sans guide et à son rythme.

Le parcours est réalisable dans un délai d’une heure. La page Internet de l’activité contient une quantité impressionnante de matériel comme des vidéos et des informations sur les auteurs, affirme le concepteur et recherchiste de ce projet, Jean-Sébastien Ménard. « Il y en a au moins pour une journée de visionnement et de lecture. »

La réalisation de ce projet n’a pas été facile, ajoute-t-il. Ils ont dû répertorier tous les auteurs provenant de la région ou qui s’inspiraient de la municipalité dans leurs œuvres. Certains ont été mis de côté et au final, 30 auteurs font partie de la promenade.

« Le regard sur la ville change avec chaque auteur. On a essayé de décrire leurs œuvres, mais aussi de leur donner la parole afin qu’ils nous expliquent leurs choix ou la façon qu’ils perçoivent la municipalité. Les gens pourront vraiment en découvrir beaucoup au cours de leur expérience », pense-t-il.

@ST:Découvrir la ville pour son 375e anniversaire

@R:Le maire de Sorel-Tracy présent au lancement, Serge Péloquin, pense que cette promenade permettra aux gens de découvrir que la ville inspire beaucoup d’artistes et que celle-ci soit immortalisée dans le temps.

« À l’aube du 375e anniversaire, cela nous montre notre belle richesse culturelle. La technologie utilisée permet de combiner le passé avec la modernité », croit-il.

Le coût du projet est estimé entre 50 000$ et 60 000$. La promenade littéraire a compté sur la générosité de plusieurs entreprises locales comme Matv et l’Agence Caza ainsi que sur l’aide financière de la Ville de Sorel-Tracy et du ministère de la Culture.

Les gens peuvent se procurer la bande dessinée pour les enfants et la brochure sur le site Internet www.unevillearaconter.com. Ils peuvent également obtenir les documents ou une des deux tablettes au Biophare.

image