22 janvier 2021
Décès de l’ex-maire Olivar Gravel à l’âge de 79 ans
Une pluie d’hommages envers un bâtisseur de Saint-Joseph-de-Sorel
Par: Jean-Philippe Morin

Olivar Gravel, en 1975, lors du 100e anniversaire de la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel. Il est devenu maire la même année. Photo gracieuseté

Olivar Gravel, en 1975, lors du 100e anniversaire de la Ville de Saint-Joseph-de-Sorel. Il est devenu maire la même année. Photo gracieuseté

L'assermentation du nouveau conseil élu en novembre 1975, lorsqu'Olivar Gravel est devenu maire. Photo gracieuseté

Le comité des citoyens de Saint-Joseph-de-Sorel en 1980. Photo gracieuseté

Le conseil municipal de Saint-Joseph-de-Sorel de 1979 à 1983. Photo gracieuseté

Olivar Gravel a été en politique active pendant 49 ans à Saint-Joseph-de-Sorel, dont 42 ans comme maire. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Depuis l’annonce de son décès vendredi dernier, plusieurs élus ont tenu à rendre hommage à Olivar Gravel, décédé à l’âge de 79 ans.

Publicité
Activer le son

L’actuel maire de Saint-Joseph-de-Sorel, Vincent Deguise, a confirmé que les drapeaux de la Ville ont été mis en berne.

« J’ai eu l’honneur de siéger au côté de cet homme de cœur, de valeur et d’engagement citoyen. Il m’aura appris beaucoup sur notre devoir envers nos citoyens. […] Vous avez tant accompli pour Saint-Joseph-de-Sorel, vous l’aviez tatoué sur le cœur », a-t-il notamment écrit sur sa page Facebook.

Le maire de Saint-Robert et préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas, a aussi rendu hommage à son ex-collègue de longue date. Les drapeaux de la MRC ont été mis en berne, sur la rue du Fort à Sorel-Tracy.

« Je pense que peu d’élus pourront se vanter, dans le futur, d’avoir eu une carrière dans le monde municipal de 48 ans, c’est tout un exploit qu’Olivar Gravel a accompli. Je l’ai rencontré en 1965, lorsqu’il m’a enseigné en 10e année à l’école Martel, puis il a contribué une fois de plus à mon apprentissage lors de mon arrivée à la MRC. J’ai eu le bonheur de le côtoyer 28 ans à la MRC et c’était un homme rigoureux, motivé et déterminé », souligne M. Salvas par voie de communiqué.

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, a également rendu hommage à l’homme politique. « M. Gravel était un homme aimé et respecté de tous qui aura accompli beaucoup pour notre communauté. Il demeure un modèle de persévérance et de gentillesse pour les élus(es) de notre région », a-t-il écrit en offrant ses condoléances à la famille et aux proches.

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a aussi eu de bons mots pour l’ex-politicien sur les réseaux sociaux. « Politicien d’une grande valeur et passionné d’histoire, M. Gravel laisse en héritage son parcours inspirant. J’ai eu le privilège de collaborer avec lui pendant plusieurs années. Je peux témoigner de ses qualités de rassembleur, de sa rigueur professionnelle, de même que de sa grande diplomatie. C’était un homme de respect et de principe qui prônait le vivre-ensemble », a-t-il écrit sur Facebook.

D’autres collègues maires n’ont pas manqué de souligner sa grande implication au sein de sa communauté.

Une longue carrière politique

Celui qui a été en politique active pendant 48 ans à Saint-Joseph-de-Sorel a d’abord été élu conseiller municipal de janvier 1969 à novembre 1975, puis il a créé le Parti des citoyens pour se faire élire maire en novembre 1975. Il est resté à ce poste pendant 42 ans, puis il a officialisé son retrait de la vie politique en novembre 2017.

Considéré comme un des fondateurs de la MRC de Pierre-De Saurel, M. Gravel en a été le préfet de 1984 à 1988 et de 1996 à 2008. Il a également siégé à la table de nombreux comités au cours de ses années en politique, dont le Comité ZIP du lac Saint-Pierre et ceux de la sécurité publique ainsi que de la famille.

La Société historique Pierre-de-Saurel (SHPS) a d’ailleurs fait état de plusieurs de ses réalisations comme élu au fil des années : l’aménagement et la modernisation du Centre récréatif Aussant, l’implantation, l’agrandissement et l’aménagement du parc de la Pointe-aux-Pins, la reconstruction de la piscine et des jeux d’eau et la réfection de plusieurs rues de Saint-Joseph-de-Sorel.

Selon la SHPS, qui a rédigé un hommage à l’ex-maire sur les réseaux sociaux, « il est difficile dans ces moments de penser à un homme plus impliqué dans sa communauté que M. Gravel ».

Il a effectué sa dernière apparition publique en juillet 2018, lors de l’inauguration d’un parc en son nom sur la rue Montcalm, où se trouvait autrefois l’église à Saint-Joseph-de-Sorel. Une salle de l’hôtel de ville porte aussi son nom.

Enseignant et… sportif!

Plusieurs citoyens de la région ont connu Olivar Gravel comme enseignant. Déménagé à Saint-Joseph-de-Sorel quelques mois après sa naissance, il y a toujours habité. Ayant obtenu ses diplômes du couvent et du collège de la municipalité, il a commencé à y enseigner en 1962; d’abord dans les écoles primaires, puis à l’École Didace-Pelletier et finalement à la polyvalente Bernard-Gariépy. Il a obtenu successivement sa Licence en Pédagogie générale en 1966, puis une Licence en administration scolaire en 1968 et une Maîtrise en éducation (option administration scolaire) en 1974 de l’Université de Montréal. Il a finalement pris sa retraite de l’enseignement en 1997.

Outre son travail et ses études, il s’est impliqué dans le Comité de liturgie de la paroisse, le Comité d’école de l’école Martel, le Comité d’analyse d’une liaison autoroutière rive nord-rive sud, ainsi que le Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR).

D’autres l’ont connu comme un excellent sportif, notamment au hockey, lui qui a joué jusqu’au début des années 2010. Il a aussi présidé à plusieurs reprises des tournois de hockey à l’aréna Aussant.

image