26 juin 2021
Une panoplie d’activités extérieures prévues cet été à Contrecœur
Par: Katy Desrosiers

Les visiteurs peuvent trouver à la Maison Lenoblet-Du Plessis des informations touristiques sur la région. Photo Ville de Contrecœur

La planche à pagaie est un sport pratiqué sur le fleuve à la hauteur de Contrecœur. Photo Ville de Contrecœur

Le parc du Belvédère offre une passerelle sur pilotis et des endroits pour se reposer près du fleuve. Photo Corporation des fleurons du Québec

L’activité de cinéma en plein air, qui a connu un certain succès l’an dernier, sera de retour cet été. Photo Ville de Contrecœur

Cet été, Contrecœur tiendra des activités extérieures tant pour les petits que les grands. La mairesse Maud Allaire invite les gens à venir découvrir les différents attraits que la ville a à offrir.

Publicité
Activer le son

La Ville de Contrecœur possède quatre axes touristiques, soit le nautisme, les parcs et espaces verts, le patrimoine et la nature et l’aventure. Les activités proposées s’imbriquent dans ces volets.

Pour les familles, les soirées cinéma en plein air reviennent le 16 juillet et le 20 août.

L’activité pour les jeunes sur l’astronomie et la biologie organisée par Espace pour la vie sera de retour. L’emplacement et la date seront dévoilés sous peu.

Pour bouger, des activités gratuites récurrentes reviendront dans deux parcs.

Au parc Cartier-Richard, il y aura du yoga les lundis soirs de 18 h à 19 h jusqu’au 23 août. Aussi, KinéCible donnera des séances de cardiomuscu plein air les samedis de 9 h 30 à 10 h 15.

Le Zumba sera de retour en collaboration avec le Studio de danse Julie Roy les mardis soirs de 18 h 30 à 19 h 30 jusqu’au 24 août.

Au parc Antoine-Pécaudy, les séances d’entraînement pour les 50 ans et plus avec Mylène Chevigny se tiendront les mercredis de 13 h à 14 h, du 23 juin au 28 juillet.

Des animations pour les jeunes, parfois surprises, se feront dans différents parcs.

Naviguer

Contrecœur possède deux marinas pour les adeptes de navigation.

Les travaux se poursuivent au parc Francois-De Sales-Gervais et devraient se terminer en septembre. D’ici là, l’accès est permis, mais plus limité. Pour réduire l’achalandage, ceux qui désirent profiter du fleuve avec leur kayak ou leur planche à pagaie peuvent utiliser le quai du parc Cartier-Richard.

« On s’est doté d’un chariot pour les gens qui voudraient prendre leur auto et qui sont stationnés un peu plus loin. Au moins, ils ont ce chariot à la Maison Lenoblet-Du Plessis pour déplacer leur embarcation », souligne la mairesse, Maud Allaire.

Une fois sur l’eau, il est possible d’aller observer la Réserve nationale de faune des Îles-de-Contrecœur qui offre une belle biodiversité. Toutefois, il est interdit d’y accoster et de s’y promener.

Profiter des espaces verts

Au parc Saint-Laurent-du-Fleuve se trouve un sentier d’hébertisme avec une nouvelle tyrolienne, des modules de jeux et des stations d’entraînement.

Le Parc régional des Grèves offre un sentier d’hébertisme et un mur d’escalade, en plus de près de 18 km de sentiers pédestres.

Le parc de conservation Barbe-Denys-De La Trinité comporte environ 8 km de sentiers et des améliorations seront apportées comme l’installation de mobilier urbain et de passerelles.

Le parc Cartier-Richard, où se trouve le Maison Lenoblet-Du Plessis, accueille la scène des patriotes où il y aura de l’animation cet été. Un foyer y est installé et les gens peuvent y relaxer le soir entre amis, dans le respect des mesures sanitaires. Il y a des balançoires et des tables à pique-nique sur la passerelle près du fleuve.

Une forêt nourricière, des jeux d’eau et des stations d’entraînement se retrouvent au parc Amable-Marion. De cet endroit partent des sentiers qui rejoignent le parc de conservation Barbe-Denys-De La Trinité.

Ceux qui veulent s’arrêter pour observer le fleuve peuvent passer par le parc du Belvédère. Une passerelle sur pilotis avec tables et bancs s’y trouve.

Les différents plateaux sportifs de la ville sont au parc Antoine-Pécaudy. Il y a également des jeux d’eau, une cantine et la maison des jeunes. Cette année, les jeudis de 15 h à 19 h jusqu’au 14 juillet se tiendra le Marché des fermiers. Les gens pourront s’y procurer des produits du terroir et d’agriculteurs locaux.

Les cyclistes peuvent aussi profiter d’un segment de 22 km de la route verte qui passe dans Contrecœur.

Pour les nageurs, la piscine et la pataugeoire seront ouvertes tout l’été et des bonifications seront annoncées sous peu.

Au niveau du patrimoine, la mairesse invite les gens à découvrir le circuit de Baladodécouverte, le Moulin banal Chaput et la Maison Lenoblet-Du Plessis, où se trouve la boutique L’Écu d’Étoffe qui regorge de pièces d’artisans locaux.

« Contrecœur, cette année, c’est sûr que c’est la ville où il faut faire un détour, prendre un temps d’arrêt et profiter des belles activités offertes », conclut Maud Allaire.

image