2 mars 2016
Une nouvelle campagne pour dénoncer les coupures de 120 M$
Par: Julie Lambert
Sur la photo, les représentants de différents services de garde subventionnés, Karine Morisseau, France Laniel, Annette Herbeuval et Jacques Lanciault, ont dénoncé les coupures de 120 M$ dans le réseau de la petite enfance au Québec. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Sur la photo, les représentants de différents services de garde subventionnés, Karine Morisseau, France Laniel, Annette Herbeuval et Jacques Lanciault, ont dénoncé les coupures de 120 M$ dans le réseau de la petite enfance au Québec. | Photo: TC Média - Julie Lambert

Une campagne de mobilisation et de sensibilisation auprès de la population intitulée Un réseau qui fait grandir! a été lancée le 1er mars dernier par le Conseil central de la Montérégie – CSN qui regroupe l’ensemble des services de garde subventionnés.

Publicité
Activer le son

Ces derniers souhaitent obliger le gouvernement libéral à cesser ses coupures contre les services de garde en CPE, en milieu familial reconnu et en milieu scolaire. Les syndicats veulent aussi que le gouvernement réinvestisse afin de ne pas mettre en péril le réseau qui existe depuis 20 ans.

La présidente du conseil central de la Montérégie – CSN, Annette Herbeuval, le président du Syndicat du personnel de soutien des Hautes-Rivières, Jacques Lanciault, la présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs en petite enfance de la Montérégie, France Laniel et la présidente du Syndicat des Responsables de services de garde (RSG) en milieu familial de la Montérégie, Karine Morisseau, ont tous dénoncé les impacts des coupures de 120 M$ du gouvernement en 2016-2017 qui s’inscrit dans la refonte du mode de financement du réseau.

Les représentants, réunis à Sorel-Tracy, ont invité la population à signer une carte postale, qui sera disponible dans les milieux de garde jusqu’au 15 mars, afin de transmettre leurs revendications au premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Le ministre de la Famille, Sébastien Proulx, se réjouissait du renouvellement pour la première fois depuis 20 ans de la structure de financement des CPE et des garderies subventionnées au Québec. M. Proulx pense que le nouveau cadre de financement assurera une prévisibilité budgétaire jusqu’en 2019 au réseau. Il a aussi annoncé la mise en place d’une allocation de transition de 60 M$ qui sera versée seulement en 2016-2017 afin d’éponger une part des coupures de 120 M$.

À lire aussi:

Une entente insatisfaisante pour les CPE de la région

Des chaînes humaines créées pour protéger les CPE

image