23 août 2019
Réalisée en partie par des jeunes
Une murale artistique sera peinte sur un des murs de l’aréna de Contrecœur.
Par: Katy Desrosiers
La murale se réalisera sur un des murs de l'aréna à Contrecœur. 
Photo gracieuseté

La murale se réalisera sur un des murs de l'aréna à Contrecœur. Photo gracieuseté

Des jeunes ont pu se pratiquer à peindre des graffitis lors d'un atelier préparatoire. 
Photo gracieuseté

Des jeunes ont pu se pratiquer à peindre des graffitis lors d'un atelier préparatoire. Photo gracieuseté

La Maison des jeunes de Contrecœur entame le lundi 26 août la phase 2 de son projet graffitis, qui a pour objectif de peindre une murale artistique sur le mur arrière de l’aréna afin d’encourager le graffiti légal. Le samedi 31 août, les jeunes se joindront aux artistes professionnels pour terminer la murale.

Le mur arrière du bâtiment arbore déjà plusieurs tags illégaux. Ainsi, selon la Maison des jeunes de Contrecœur, le projet permettra de combattre le vandalisme et d’embellir le paysage urbain.

La travailleuse de milieu pour la Maison des jeunes de Contrecœur, Émilie Bérubé-Dumont, souligne qu’à partir du 26 août, les artistes professionnels commenceront le travail. La majorité de la réalisation sera faite par eux puisque le désir est d’avoir une œuvre d’art intemporelle et à la hauteur des espérances. Cependant, quelques jeunes pourront se joindre à eux pour finaliser l’œuvre selon les plans.

La thématique exploitée pour la murale est L’histoire, Contrecœur d’hier à aujourd’hui. Lors de la phase 1, les jeunes participants ont pu rencontrer des experts pour en apprendre plus sur l’art du graffiti et l’histoire de la Ville. Aussi, ils ont pu émettre leurs idées pour les éléments à représenter sur le mur et pratiquer sur des toiles les techniques apprises. La dernière étape de la phase 1, en 2017, consistait en un graffiti réalisé par KUSTOM-IT sur un module du skatepark. Ce même regroupement réalisera la murale de l’aréna.

La Maison des jeunes estime que de 50 à 200 jeunes sont liés au projet, soit par la diffusion de celui-ci, la mise en œuvre de l’événement, la prévention, l’information et la sensibilisation faites à l’intérieur et l’extérieur de la maison des jeunes.

Les gens sont invités à aller observer les artistes et les jeunes dès lundi le 26 août et particulièrement le samedi 31 août.

image