5 mai 2021
Une Live session pour Charles Robert
Par: Deux Rives

La version audio du Live session de Charles Robert est disponible depuis vendredi sur les plateformes numériques, alors que la captation vidéo se trouve notamment sur la page YouTube de l’artiste depuis quelques semaines. Photo capture d’écran

Texte réalisé par Olivier Dénommée

L’auteur-compositeur-interprète sorelois Charles Robert-Gaudette passe l’essentiel de son temps en studio ces jours-ci, travaillant activement sur le deuxième album qu’il souhaite faire paraître dans la prochaine année, mais il a aussi tenu à boucler la boucle avec son premier album en lançant une session live de trois de ses chansons réarrangées pour l’occasion.

Publicité
Activer le son

La brève Live session de Charles Robert a été tout d’abord diffusée le 9 avril. On pouvait y entendre des versions « plus minimalistes et épurées » de Le bonheur te va bien, Les corps invincibles et Baleine où les paroles sont davantage de l’avant. « J’étais content des arrangements et il y avait une cohérence entre les chansons. Je tenais à le faire tout près de deux ans après la sortie de l’album Les corps invincibles », soutient le musicien.

Malgré cet interlude minimaliste, Charles Robert-Gaudette confirme sa tangente vers la musique électronique, que l’on pourra entendre dans les prochains mois. « Onze chansons ont été enregistrées en vue du prochain album, elles sont actuellement en mixage et je n’ai pas de date précise à annoncer, mais la sortie pourrait se faire cet automne, voire en 2022 », prévient-il.

Au sujet de son nouveau matériel, il aborde certains thèmes comme la séparation ou encore le dépassement de soi. « Les chansons ont été écrites tout au long de 2020. J’ai puisé dans la noirceur de mon âme et je ne me suis pas censuré au niveau des inspirations », commente-t-il au sujet de cet album qu’il promet pourtant « rythmé, pesant et terreux ». « Je sens que ça va être un album de course avec des tounes uptempo et entraînantes, malgré le propos sombre. »

Deux facettes

Charles Robert-Gaudette l’admet : même s’il a vu comme un cadeau la dernière année qui lui a permis de se concentrer presque exclusivement sur la création en solo, il s’ennuie de voir les gens.

« Dans mon art, je suis plutôt ermite, mais j’ai envie de sortir du matériel et de collaborer avec d’autres personnes. C’est pourquoi j’aime beaucoup mon projet GODETT, qui me permet d’aller dans une autre facette de mon art. J’ai d’autres chansons prêtes [en plus de Right Places, parue en février], dont un prochain single qui pourrait paraître cet automne. Pour un EP, il faudra sûrement attendre à 2022 », précise le musicien, qui assure ne s’imposer aucune barrière quant aux styles qu’il aborde.

Il s’ennuie aussi de la tournée, un moment privilégié avec le public, et a bien hâte de pouvoir annoncer de nouvelles dates une fois que les règles sanitaires seront assouplies. « Il y a des discussions pour quelques dates cet été, dont une à Sorel », lance-t-il.

Qui sait, peut-être aura-t-il l’occasion pour une première fois de faire entendre son nouveau matériel avant la sortie de son prochain album?

image