2 décembre 2016
Une journée de formation de 32 000$ donnée aux cadres déplaît aux syndicats
Par: Sarah-Eve Charland
Micheline Charron, présidente du syndicat des employés de bureau à Sorel-Tracy, est déçue que ses membres n’aient pas droit à des formations comme les cadres. | TC Média – Pascal Cournoyer

Micheline Charron, présidente du syndicat des employés de bureau à Sorel-Tracy, est déçue que ses membres n’aient pas droit à des formations comme les cadres. | TC Média – Pascal Cournoyer

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est a dépensé 32 873$ à l’organisation d’une journée de motivation et de formation dédiée aux cadres le 19 octobre à l’Hôtel de Mortagne à Boucherville. Cette situation est loin de plaire aux syndicats, qui en exigent autant à leurs employés.

C’est ce qu’a appris le journal Les 2 Rives par le biais d’une demande d’accès à l’information. Il s’agissait d’une journée organisationnelle d’accompagnement pour les cadres.

Au-delà de dénoncer la dépense, les syndicats en demandent tout de moins autant en formation auprès de leurs salariés.

« Je suis sonnée, réagit la présidente du syndicat des employés de bureau à Sorel-Tracy, Micheline Charron. On manque de monde. On demande de la formation, mais sans succès. On nous dit que c’est en raison des budgets serrés. C’est aberrant. 32 000$, c’est le salaire d’un employé de bureau supplémentaire. »

« Qu’est-ce qu’on fait pour motiver les gens sur le plancher?, ajoute le président de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) à Sorel-Tracy, Pierre Dionne. Il y a des inquiétudes auprès des salariés. On travaille par passion, mais on est épuisés. Ça me surprend qu’on donne de l’argent pour ça, mais pas pour les travailleurs sur le plancher. »

La loi du 1%

« La rencontre fait partie du programme de développement des cadres de notre organisation qui veille à répondre notamment à la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre », explique la porte-parole du CISSS, Magali Dupont.

Le CISSS Montérégie-Est possède un budget s’élevant à près de 899 M$. L’organisation est assujettie cette loi qui oblige les employeurs d’offrir en formation 1% de la masse salariale égale ou supérieure à 2 M$.

Lors de cette journée, 425 cadres étaient invités à participer. Le registre des présences confirme que 377 cadres du CISSS étaient effectivement présents. Du budget total de cette journée, 23 835$ ont été dédiés à la location de la salle et au service de repas.

Elle tient aussi à préciser que le coût individuel (87,19$ par cadre) est bien en deçà des coûts de formation externe. « Nous avons choisi l’option la moins chère qui était offerte par le seul établissement hôtelier qui était en mesure de recevoir un contingent de cette taille sur notre territoire. »

Le CISSS a embauché deux consultants au coût de 600$ pour élaborer les différents ateliers donnés au cours de la journée. À l’ordre du jour, on retrouvait des ateliers « Votre motivation au travail », « Le sens commun du mot valeur » et « Le sens éthique et l’organisation ».

image