12 août 2020
Une institution en vente à Saint-Roch-de-Richelieu
Par: Sébastien Lacroix
Des raisons familiales incitent Jonathan Guertin à passer le flambeau.
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Des raisons familiales incitent Jonathan Guertin à passer le flambeau. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La mise en vente de la cantine Chez Jo, aussi connue comme étant la cantine St-Roch, a causé toute une commotion, la semaine dernière, après que le propriétaire en ait fait l’annonce sur les réseaux sociaux.

Publicité
Activer le son

Jonathan Guertin, qui en est le propriétaire depuis cinq ans, assure toutefois qu’il ne s’agit pas d’une vente de fermeture. Il a l’intention d’opérer son commerce jusqu’à ce qu’il puisse trouver preneur. « Je veux passer le flambeau », lance celui qui avait pris la relève de ses parents qui l’avait opéré durant 11 ans avant lui.

Il soutient que sa décision n’a rien à voir avec la rentabilité. Ce sont plutôt des raisons familiales qui l’ont poussé à passer la main. « J’ai un garçon de 5 mois et je veux pouvoir passer un peu de temps avec lui. Ce n’est pas possible avec un restaurant comme ça. Parce qu’on travaille sept jours sur sept », raconte-t-il.

Le propriétaire assure que les revenus seront au rendez-vous pour celui qui voudra reprendre la cantine et le bar laitier. « C’est certain que c’est beaucoup d’heures. Ça prend quelqu’un de passionné, mais oui ça en vaut la peine », continue-t-il.

Il y a d’ailleurs déjà beaucoup d’intérêt pour son commerce. « À peine une heure après en avoir fait l’annonce, j’ai déjà reçu six appels et il y a une visite qui est prévue pour la semaine prochaine », indique Jonathan Guertin.

En plus de la cantine, du bar laitier et des équipements, la maison qui se trouve sur le site est à vendre pour la personne qui voudra prendre sa place. « Il n’a pas à s’inquiéter de l’état des lieux. Tout a été refait en neuf en 2016 dans la cantine et le bar laitier a été fait en 2018. C’est vraiment « clé en main » et c’est monté commercial », ajoute-t-il.

Présentée comme un « arrêt incontournable lors d’un passage à Saint-Roch-de-Richelieu », la cantine St-Roch avait fait l’objet d’un segment de l’émission Sur Le Pouce, animée par Benoît Roberge.

image