20 mars 2018
Une grande décision
Par: Deux Rives

Marc-André Dionne, contrôleur animalier, offre une chronique au journal Les 2 Rives. (Photo: Kim Rancourt photographe)

On change notre vie lorsque nous décidons d’adopter un chien. C’est un choix que nous devons mûrir un certain temps.

Sommes-nous prêts à nous investir en temps et en argent? Sommes-nous en mesure de combler tous les besoins de cet être vivant? Sommes-nous prêts mentalement à gérer des dégâts et des mauvais comportements à corriger sans que l’idée de se débarrasser de cet animal ne nous traverse l’esprit? Ce sont des questions que nous devons nous poser.

D’abord, nous devons être francs avec nous-mêmes. Vous êtes une personne active qui faites de la course à pied à chaque jour? Un chien qui a de grands besoins énergétiques à dépenser serait tout indiqué pour vous. Mais si au contraire, vous désirez un chien de salon à qui une petite marche suffira, n’adoptez pas un Husky.

Vous êtes intéressé par les chiens de race Grand Danois? Ayez un budget en conséquence. Les doses de vaccins, d’antipuce et de médicaments que les vétérinaires prescrivent à nos animaux sont en fonction de leur poids. Ce qui veut dire que plus l’animal sera lourd, plus les coûts seront élevés.

De plus, n’oubliez jamais de budgéter en fonction de la quantité de nourriture que votre animal a besoin et n’oubliez pas la qualité. Vous ne donneriez pas du fast food à vos enfants chaque jour, alors faites de même avec votre animal. Les autres achats reliés à l’adoption sont les suivants : cage, bols, laisse, collier, shampooing, pâte à dent, brosse à dent, pipi pad, pelle et sacs à excréments, laisse extérieure (si votre terrain n’est pas clôturé), couverture et/ou coussin, médaille de votre municipalité, jouets, etc.

L’importance d’établir ces critères est de rendre votre futur animal heureux. Si nous adoptons un chien de race Border Collie et que son énergie n’est pas dépensée, autant au niveau mental que physique, il pourrait gruger une patte de chaise et détruire un coussin et ce ne serait pas de sa faute. Nous sommes le maître, nous décidons d’adopter un chien avec un haut niveau d’énergie, soyons responsable et stimulons son esprit.

Maintenant que nous avons abordé les questions rationnelles, vient le temps de choisir notre chien. Désirons-nous un chiot que nous élèverons nous-mêmes et que nous rendrons propre ou un chien adulte qui a déjà une certaine éducation? Lorsque cette décision est prise, nous avons quelques choix qui s’offrent à nous; nous rendre à l’animalerie, à un refuge ou une SPCA ou entrer en contact avec un éleveur. Tous ces moyens sont bons.

Quand ce nouveau membre de notre famille sera à la maison, il ne nous reste qu’à aimer cet animal pour les 10 à 15 années de sa vie.

image