28 février 2018
Une fracture à la main gauche force David Théroux à prendre du repos
Par: Jean-Philippe Morin
David Théroux veut une revanche avec Jesus Perez dès qu'il sera remis de sa blessure à la main. (Photo : Pascal Cournoyer)

David Théroux veut une revanche avec Jesus Perez dès qu'il sera remis de sa blessure à la main. (Photo : Pascal Cournoyer)

Plusieurs s’inquiétaient de son oreille enflée lors de son dernier combat à Sorel-Tracy le 14 décembre, mais c’est plutôt sa main gauche qui est la plus amochée. Après une opération majeure réalisée vers la fin décembre, le boxeur sorelois David Théroux doit encore récupérer quelques mois avant de penser frapper à nouveau sur un sac d’entraînement.

Publicité
Activer le son

« Pour un cogneur comme moi, j’ai régulièrement mal aux mains pendant un combat. Avec l’adrénaline, jamais je n’aurais pensé qu’elle était fracturée! La preuve, c’est que je suis allé à l’hôpital pour mon oreille », souligne le boxeur de 24 ans.

Finalement, après avoir drainé du sang de son oreille enflée, David Théroux a pu récupérer à 100% de cette blessure. Plus rien n’y paraît ou presque, avance-t-il. Toutefois, des radiographies ont révélé une fracture au trapèze de la main gauche, situé près du poignet et à la base du pouce.

« À l’Hôtel-Dieu de Sorel, on n’était pas sûr qu’il y avait une fracture. On m’a envoyé à Pierre-Boucher puisque l’hôpital est spécialisé là-dedans. Après avoir vu la réaction des médecins et des spécialistes, j’ai réalisé que c’était une fracture sérieuse », raconte le Sorelois.

Cinq broches de métal ont été installées dans sa main afin que son pouce reste immobile. Il n’en reste que deux à enlever le 8 mars prochain, après quoi il entamera de la physiothérapie.

Cinq broches de métal ont été insérées dans sa main. (Photo : gracieuseté)

Convalescence de plusieurs mois

Les médecins ne veulent pas avancer de date avant qu’il puisse frapper à nouveau avec sa main gauche. « Ils ont peur que si je recommence à frapper trop tôt, je pourrais accrocher des os et la douleur pourrait revenir. On m’a quand même dit qu’en juin, si tout va bien, je pourrais peut-être recommencer à frapper. Je reste positif », souligne le pugiliste.

C’est pourquoi David Théroux s’entraîne tous les jours à la course, au vélo ou tout exercice lui permettant de rester en forme en attendant une guérison complète.

« Pas question pour moi de lâcher la boxe. Dès que j’ai le OK des médecins, je suis prêt à retourner en camp d’entraînement », soutient-il.

Son but ultime est d’obtenir un combat revanche contre Jesus Perez, le Mexicain qui l’a vaincu devant ses partisans de Sorel-Tracy le 14 décembre, au quai Catherine-Legardeur.

« Lors de ce combat, j’ai senti que je lui faisais mal au corps avec ma gauche au deuxième, troisième et quatrième round. Après ces rounds, je ne lui ai plus jamais fait mal au corps. C’est peut-être à cause de ma blessure, mais en même temps, je ne veux pas me servir de ça comme excuse. Je n’ai presque pas senti la douleur pendant le combat. Je me dis juste qu’avec un combat aussi serré, des détails peuvent faire la différence », explique-t-il.

« Ce n’était pas ma soirée, c’était un bon combat serré, alors je veux ma revanche à Sorel », conclut-il.

image