26 mars 2020
Une forte augmentation de la production à la Laiterie Chalifoux
Par: Sébastien Lacroix
La Laiterie Chalifoux transforme environ 100 000 litres de lait par jour. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La Laiterie Chalifoux transforme environ 100 000 litres de lait par jour. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Loin d’être ralentie par la COVID-19, la production a fortement augmenté au cours des derniers jours à la Laiterie Chalifoux. Au point où une dizaine d’employés supplémentaires ont été embauchés pour répondre à la demande.

C’est que la forte pression exercée sur les marchés d’alimentation, qui ont été pris d’assaut par les consommateurs depuis l’annonce des mesures de confinement imposées par le gouvernement Legault, a eu un impact sur les produits transformés à Sorel-Tracy, notamment sur les yogourts.

L’entreprise a d’ailleurs fait un appel à tous pour fournir à l’augmentation de la demande, mais également pour pallier l’absentéisme de certains de ses travailleurs qui doivent demeurer à la maison pour s’occuper des enfants. Puisque les écoles et les services de garde seront fermés au moins jusqu’au 1er mai.

Déjà, plusieurs personnes ont fait parvenir leur curriculum vitae et l’entreprise continue de les recevoir par courrier électronique (rh@riviera1920.com) ou à la réception. On demande aux candidats de dire s’ils sont revenus d’un pays étranger depuis le 12 mars et d’indiquer lequel, s’ils ont été en contact avec une personne qui a voyagé, qui présente des symptômes ou qui a été testée positif à la COVID-19, et s’ils éprouvent des symptômes grippaux.

Quelques besoins ont également été comblés à l’interne, soulève la directrice des ressources humaines, Nancy Girard. Des représentants des ventes, par exemple, ont été réaffectés à la production.

L’entreprise pourrait faire appel à du temps supplémentaire et à une banque d’étudiants déjà formés pour répondre à ses besoins.

Pour assurer l’approvisionnement, un « plan de contingence opérationnel » a même été élaboré dans le cas où l’augmentation de l’absentéisme serait en forte hausse. Celui-ci a été testé le 16 mars dernier afin de confirmer son fonctionnement éventuel.

Plusieurs mesures pour éviter les contacts

S’il n’y a toujours pas d’employés qui ont été déclarés positifs à la COVID-19, l’entreprise continue de prendre les grands moyens pour s’assurer qu’il n’y ait pas de contamination au sein du personnel.

L’entreprise a déjà mis en place des quarts de travail sans croisement par zone d’usine pour éviter le plus possible les contacts entre les employés et ceux des autres secteurs. Les employés prennent leur pause en groupe de huit pour s’assurer de la distanciation sociale.

Ainsi, si jamais une personne était testée positive au sein de l’équipe, une enquête se tiendrait pour confirmer l’absence de contact avec son sous-groupe et les autres quarts de travail. Tout le sous-groupe de l’employé testé positif serait immédiatement place en quarantaine et les autres quarts de travail prendraient le relais.

Les visiteurs sont également interdits d’accès dans les installations de Sorel-Tracy. Seuls les contracteurs inclus dans l’opération du quotidien de l’entreprise sont autorisés, moyennant des mesures additionnelles d’hygiène.

Les camionneurs-essayeurs de lait cru sont aussi mis à contribution. Ils doivent également utiliser leur propre crayon et matériel afin de ne pas générer d’échanges directs avec les employés de la Laiterie Chalifoux.

image