8 septembre 2016
Une facture de 35 000$ supplémentaire pour le marquage des pistes cyclables
Par: Julie Lambert
La modernisation du réseau cyclable municipal avait créé des remous alors qu’une pétition comptant une centaine de signatures de résidents du chemin St-Roch avait été déposée le 6 juin dernier. | Photo: TC Média – Julie Lambert

La modernisation du réseau cyclable municipal avait créé des remous alors qu’une pétition comptant une centaine de signatures de résidents du chemin St-Roch avait été déposée le 6 juin dernier. | Photo: TC Média – Julie Lambert

Les récriminations effectuées par certains citoyens de Sorel-Tracy, insatisfaits des travaux de lignage réalisés au printemps pour moderniser le réseau cyclable municipal, auront porté fruit. Mais 35 000$ seront ajoutés à la facture pour ces travaux à la municipalité de Sorel-Tracy.

Le conseil de ville a autorisé le paiement de travaux supplémentaires de marquage de chaussée pour les pistes cyclables municipales, afin de les rendre unidirectionnelles des deux côtés de la rue, lors d’une séance extraordinaire le 29 août dernier.

La Ville a accepté d’octroyer 35 074,53$ supplémentaires à la compagnie Lignco Sigma inc. pour ces travaux alors que son contrat d’avril 2016 se chiffrait à 61 584$.

Selon le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, cette somme découle du mécontentement exprimé par les citoyens de la municipalité. Au printemps, les travaux n’avaient pas du tout été appréciés par certains citoyens, surtout ceux sur les rues Ramezay, de la Comtesse et sur le chemin Saint-Roch.

Quelques problèmes se sont présentés lors des travaux de lignage en mai dans huit quartiers de Sorel-Tracy. Certains de ces travaux n’ont été réalisés que partiellement à certains endroits pour diverses raisons au grand dam des résidents.

Une pétition avait même été déposée lors de la séance publique du mois de juin pour demander au conseil de revenir sur sa décision de moderniser son réseau cyclable afin de rendre une partie des pistes cyclables unidirectionnelles, des deux côtés de la rue.

« Vélo-Québec et les conseillers ont validé ce plan pour mettre en place un meilleur réseau cyclable. Nous aurions pu faire des rencontres avec les citoyens, mais cela aurait retardé les travaux à l’automne », explique le maire.

Selon lui, le conseil a été rapide et efficace sur ce dossier. Les citoyens des secteurs concernés sont maintenant tous satisfaits, affirme-t-il.

« On s’était dit que s’ils venaient nous voir, nous allions faire les modifications. On voulait que le tout soit fonctionnel dès cet été et on a utilisé les équipements sur place. On a fait tout ça à la demande de nos citoyens. »

S’étalant sur trois ans, cette modernisation du réseau cyclable coûtera au total 200 000$ à la municipalité.

À lire aussi:

Piste cyclable : une période de transition est nécessaire, dit la Ville

image