25 mars 2021
Patinage artistique
Une excellente première saison chez les juniors pour Rose Théroux
Par: Jean-Philippe Morin

Rose Théroux a un bel avenir devant elle en patinage artistique. Photo Danielle Earl

Rose Théroux, de Sainte-Victoire-de-Sorel, aurait participé aux Championnats canadiens de patinage artistique de Vancouver dans la catégorie junior à l’âge de 13 ans seulement le mois dernier, n’eût été de la pandémie.

Publicité
Activer le son

La compétition, qui était prévue au début du mois de février, a été annulée, mais Rose Théroux était parvenue à se qualifier parmi les 12 premières patineuses lors des Défis de Patinage Canada. Elle avait terminé huitième.

Dans la compétition précédente, lors des Défis de section A, elle avait terminé au troisième rang.

Le plus impressionnant, c’est que la résidente de Sainte-Victoire-de-Sorel a fait tout ça à l’âge de 13 ans seulement, en ayant effectué le saut directement de la catégorie pré-novice à junior, sans passer par les novices.

« Un de mes objectifs en début de saison, c’était de me qualifier pour les Championnats canadiens dans la catégorie novice. Sauf qu’avec mes entraîneurs, on a décidé de faire le saut chez les juniors, alors de m’être qualifiée avec des patineuses plus vieilles que moi pour la plupart, c’est super », souligne-t-elle en entrevue.

Une belle année

Ces performances sont venues clore une excellente année pour la jeune patineuse. Même si la pandémie est venue chambouler ses plans au début, elle a pu reprendre ses activités assez rapidement.

« La situation était plus difficile au début, mais en revenant du confinement, ça s’est bien passé. On a effectué beaucoup d’entraînements hors glace au début, mais ça s’est replacé. On a pu faire des compétitions en s’enregistrant et en envoyant des vidéos », explique celle qui célébrera son 14e anniversaire à la fin-avril.

Rose Théroux, qui représente l’Académie Performance Isatis, patine à Chambly depuis environ cinq ans. Pendant la saison, elle s’entraîne environ une quinzaine d’heures par semaine, sans compter les entraînements hors glace, ce qui fait grimper le tout à une vingtaine d’heures. Maintenant que les compétitions sont terminées, elle est dans sa saison morte. « Je veux être prête pour cet été. C’est une grosse saison qui s’en vient », évoque-t-elle.

Son plus gros fait d’armes en carrière est certainement son titre de championne québécoise pré-novice lors des Championnats de section A qui ont eu lieu à Gatineau les 2 et 3 novembre 2019. Alors âgée de 12 ans, elle avait devancé 94 autres patineuses pour remporter le titre, ce qui lui a permis de participer aux Défis de Patinage Canada du 25 au 29 novembre 2019, à Edmonton.

Son prochain objectif est de réussir à participer à une compétition internationale.

image