2 février 2017
« Une décision frustrante, questionnable et inquiétante »
Par: Louise Grégoire-Racicot

Le député Sylvain Rochon est formel: la décision du ministère de la Santé de refuser l’installation d’un appareil au département de pneumologie de l’Hôtel-Dieu de Sorel est « non seulement frustrante, mais questionnable et inquiétante », la qualifie-t-il.

Publicité
Activer le son

À lire aussi: Le ministère de la Santé refuse l’achat d’un appareil à l’Hôtel-Dieu de Sorel

Ce qu’il fera savoir au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, cette semaine. « Il faut qu’il entende la région. Nous utiliserons un argumentaire solide qui démontrera que cette décision n’est ni médicalement ni administrativement acceptable. Car elle aura des impacts préjudiciables pour la région », poursuit-il.

« Ce refus est d’autant contestable que ce sont les gens d’ici qui ont contribué la totalité des 231 000$ nécessaires pour acheter l’appareil. On a même aménagé un local pour le recevoir et une médecin spécialiste, Dre Martine Dulude, a été retenue pour l’opérer. »

« Plus grave encore, ajoute-t-il, on sait depuis longtemps que les statistiques démontrent que la problématique pulmonaire est un fléau dans notre région. »

Le député prendra toutefois soin de préalablement rencontrer les maires de la région afin de planifier cette rencontre avec le ministre et s’assurer de leur appui inconditionnel.

Le ministère consent des investissements importants à Saint-Hyacinthe et à Longueuil, poursuit-il. « Et je crains fort qu’à moyen terme, les Sorelois soient dirigés vers ces hôpitaux pour y être soignés. »

Une hantise qu’il manifeste depuis son entrée en campagne électorale en 2015. Mais que rien n’atténue, dit-il. « Même si on trouve des cas similaires dans d’autres régions où les hôpitaux sont de la taille de l’Hôtel-Dieu de Sorel ».

Il note aussi que la région n’est plus présente dans les lieux de décision. « Ce qui exige de nous mobiliser, unis et non-fatalistes, que l’on vive en milieu urbain ou rural. Car cet hôpital est celui de tous les Richelois », termine-t-il.

D’autres réactions:

Le maire Serge Péloquin: « Une décision qui manifeste un mépris flagrant envers la région »

La DG de la Fondation Hôtel-Dieu, Nathalie St-Germain: La directrice de la Fondation Hôtel-Dieu veut rassurer les donateurs

image