2 avril 2020
Une cellule de crise sociale et communautaire voit le jour dans la région
Par: Jean-Philippe Morin

Le comité déploiera des ressources pour faire connaître les services offerts à la population notamment en matière de violence conjugale. Photo depositphotos.com

Une cellule de crise sociale et communautaire a été créée dans la MRC de Pierre-De Saurel afin d’assurer le bien-être des citoyennes et des citoyens en ces temps de confinement en raison de la pandémie de la COVID-19.

Publicité
Activer le son

Certains enjeux problématiques tels la sécurité alimentaire, la violence conjugale et intrafamiliale, la détresse psychologique, pour ne nommer que ceux-là, avaient été portés à l’attention de plusieurs organisations du territoire.

« Il y a des gens qui sont dans une situation de grande vulnérabilité en ce moment sur notre territoire en raison de la pandémie, nous en sommes conscients et nous voulons déployer les ressources afin de faire connaître les services offerts et faire en sorte que les citoyennes et les citoyens les utilisent », mentionne Vincent Deguise, président du comité régional de la famille et des aînés de la MRC de Pierre-De Saurel.

Cette cellule regroupe la MRC de Pierre-De Saurel, la Ville de Sorel-Tracy, la Corporation de développement communautaire (CDC) Pierre-De Saurel, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME), la Table de développement social Pierre-De Saurel et les députés Louis Plamondon et Jean-Bernard Émond. La Sûreté du Québec y est aussi à titre de partenaire.

Les objectifs de la cellule sont de regrouper toute l’information, de la rendre accessible et de la tenir à jour, de référer les gens vers les bons organismes et de trouver des solutions aux problématiques causées par les enjeux nommés précédemment.

Au cours des prochains jours, les membres de cette cellule s’affaireront à supporter et bonifier les mesures déjà mises en place par les différents organismes qui sont à pied d’œuvre pour soutenir les citoyens qui ont des besoins.

En attendant le déploiement de ce plan, toute personne victime de violence conjugale ou intrafamiliale doit composer le 911. Les personnes en situation de grande vulnérabilité qui ont besoin d’une assistance immédiate sont invitées à composer le 746-4545 poste 5133 (accueil psychosociale) afin d’être orientées vers la bonne ressource. Il ne faut pas hésiter à référer des personnes de votre entourage ou à dénoncer toutes situations de violence dont on est témoin.

image