27 juillet 2017
Une année lente à démarrer à la Marina de Saurel
Par: Sarah-Eve Charland
Plus de 400 bateaux sont saisonniers à l’une des deux marinas à Sorel-Tracy. | TC Média - Pascal Cournoyer

Plus de 400 bateaux sont saisonniers à l’une des deux marinas à Sorel-Tracy. | TC Média - Pascal Cournoyer

Le nouveau commodore Steve St-Germain compte sur les semaines de la construction afin de renflouer les coffres de la Marina de Saurel.

Le mauvais temps du début de saison a ralenti le rythme effréné d’une année 2016 record. La Marina de Saurel a ouvert trois semaines plus tard qu’à l’habitude en raison des nombreux jours de pluie en mai et juin.

Cette saison est loin de ressembler à l’été 2016 qui s’était avéré exceptionnel. On avait enregistré près de 900 bateaux visiteurs. La température avait été au rendez-vous. L’été s’était également rallongé.

« Ça va être dur à battre. Mais si le beau temps demeure durant toutes les semaines de la construction, on devrait connaître une belle saison. C’est très loin d’être catastrophique », affirme M. St-Germain.

Malgré tout, l’organisation espérait atteindre le même nombre visiteurs, voire plus, en raison du 375e anniversaire de Sorel-Tracy et de la réputation du restaurant Le Belvédère. À la mi-saison 2017, la Marina enregistre près de 400 visiteurs.

Les revenus de la Marina reposent sur les locations, les cartes de membres et la vente d’essence.

« On connait une baisse d’achalandage et de vente d’essence, mais on ne sait pas encore quels seront les impacts à la fin de l’été. C’est sûr que ce qu’on a perdu, on ne pourra pas le rattraper. »

Steve St-Germain ajoute que les gens sortent beaucoup moins en bateau en septembre, même si les belles températures sont au rendez-vous, parce que les journées raccourcissent.

image